Partagez | 
 

 Come Back To Me [Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Come Back To Me [Elena]   Jeu 7 Mai - 18:53

Come Back To Me
Je m'éveillais en sursaut, une fois encore j'avais revécut nos adieux, ces lèvres sur les miennes, ma gorge se serrant et l'envie de la suivre sur ce bateau alors que sans un regard en arrière elle s'en était allée. Le souvenir cuisant des coups de fouet m'avait tiré de mon sommeil alors que le claquement de ce dernier semblait encore tellement présent à mes oreilles. Il faisait encore sombre dehors et alors que je m'asseyais au bord du lit, je réévaluais encore mes options. Depuis un an maintenant je parcourais tout le pays, je la cherchais partout sauf là où elle se trouvait réellement, implantant des illusions chez certaines personnes pour donner l'impression qu'elle était dans le coin où du moins qu'elle y était passée. Pourtant son père voulait des résultats et il s'impatientait de plus en plus, tout comme le futur mari qui malgré la disparition de sa "fiancée" n'avait pas baisser les bras et je savais qu'il avait envoyer ces propres soldats à la recherche d'Elena, j'en avais rencontré certains, j'en avais tué beaucoup, mon seul but étant de la protéger même si elle ne s'en rendait pas compte. Pourtant ce qui troublait tant mon sommeil c'est qu'en un an je n'avais jamais été aussi proche d'elle. Je savais de source sur que son navire sur lequel elle naviguait depuis un an était à quai, j'étais dans l'auberge de Nilanvant et logiquement au petit matin, j'aurais une chance de la revoir. Je restais de longues heures ainsi assit à regarder le soleil se lever, car j'avais peur, je dois bien l'avouer, pas de la revoir, non mais du danger que j'amenais avec moi. J'aurais pu choisir de passer mon chemin, de ne pas y aller pourtant, s'était impossible, tout mon être réclamait de la revoir.

Lorsque le soleil fut assez haut j'allais me restaurer puis je quittais l'auberge, les gens autours de moi, me regardais toujours avec se mélange de respect et de crainte qui avait le don de m'horripiler pourtant, cette fois je ne les voyais pas, je n'avais plus qu'un objectif en tête. Je traversais silencieusement la ville qui s'éveillait alors que les marchands ouvraient leurs échoppes et que les enfants commençaient à courir partout en riant ou en poursuivant les poules. J'arrivais enfin au port, il grouillait déjà de monde, pourtant, je savais déjà où je devais aller, je m'étais renseigner la veille et c'est sans ennui que je le trouvais enfin, le Royal Fortune. Je restais immobile car de nouveau un flot de souvenir me percuta, je ne savais pas vraiment quoi faire à cet instant, je pouvais encore faire demi-tour, oublier que j'avais vu le bateau, inventer une histoire et la laisser partir pour toujours. S'était surement la meilleure solution, celle qui nous garderais en vie tout les deux d'ailleurs je fis même un pas en arrière. J'étais près à battre en retraire quand elle apparut soudain, elle était là souriante, magnifique descendant du bateau en riant avec un autre homme. Je sentis ma mâchoire se serrer brutalement alors qu'un sentiment de jalousie déferlais en moi. Je m'approchais d'elle, elle ne m'avait pas vu et c'est d'une voix claire que je l’interpellais. Ravie de vous revoir Miss Bennet. Elle tourna la tête, posa ces yeux sur moi et aussitôt ces derniers mois semblèrent s'envoler.


Dernière édition par Duncan Fraser le Ven 8 Mai - 13:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Bennet


∆ AVENTURES : 41

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Ven 8 Mai - 1:58


Come back to me
Duncan & Elena


Même si j’aimais voyager en bateau – qui aurait pu croire que j’avais le pied plutôt marin moi qui n’avait jamais quittée Castel-Blanc – j’étais quand même toujours heureuse de pouvoir retrouver le plancher des vaches. Pour quelqu’un de profondément sédentaire il avait été difficile de m’habituer à passer le plus clair de mon temps en mer, mais j’avais fini par m’y habituer. Non ce qui me réjouissait lorsque je revenais sur la terre ferme c’était le fait de pouvoir voir de nouvelles têtes, j’aimais mes compagnons de voyage mais à force d’être tout le temps avec eux il arrivait que je sature. J’en avais parfois marre d’entendre les mêmes blagues, les mêmes discours, … J’avais cette foutue sensation de tourner en rond et d’avoir drôlement besoin de renouveau. Voilà pourquoi j’attendais toujours avec impatience de retourner à terre.

Enfin si j’étais totalement honnête avec moi ce n’était pas la seule et unique raison – et non ce n’était pas le fait de trouver plus d’alcools différents qui m’emballait comme j’aimais le clamer. Lorsque tout était trop calme, trop passif je n’avais d’autre choix que de me souvenir. De me rappeler que j’étais loin de l’homme que j’aimais et que jamais je ne pourrais revenir chez moi. A chaque arrivée je ne pouvais m’empêcher de le chercher des yeux ce qui était complètement stupide puisque son rôle à lui était de ne pas aller dans la bonne direction – aucune raison que nos chemins se croisent donc. D’autant plus que cela faisait un peu plus d’un an que je m’étais enfuie maintenant, il y avait de fortes chances que Mr Beauchamp soit sur le point d’en épouser d’une autre et que cette traque n’ai plus lieu d’être, qu’il soit retourné chez nous…

Bref pour éviter de toujours chercher en vain j’avais pris l’habitude de descendre en discutant avec quelqu’un, me concentrer sur autre chose me permettait de ne pas me focaliser sur le déception qui ne manquait pas de m’envahir. « Vu que c’est moi qui t’ai sauvée les miches la dernière fois Jack, tu me dois au moins deux tournées. » Dis-je en parlant à mon ami, un pirate plutôt séduisant il fallait l’avouer, mais bien encore loin de l’homme qui hantait mes pensées. « J’ai hâte de pouvoir boire une bonne bière, j’en ai marre de l’eau de vie que vous buvez à bord, c’est tout juste bon pour désinfecter des plaies, rien de plus. » Nous étions donc en plein débat pour savoir si oui on non leur fichu alcool fétiche était buvable lorsque j’entendis résonner une voix qui m’était familière. « Ravie de vous revoir Miss Bennet. » Je pilais net avant de me retourner. Je dus cligner plusieurs fois des yeux pour m’assurer que je n’étais pas en train de rêver. « Duncan ? Mais qu’est ce que tu fais là ? » Demandais-je d’une voix plus que ravie. Je devais me retenir pour ne pas courir et aller dans ses bras. Je n’appliquais certes plus les règles de bienséances depuis longtemps – il suffisait de regarder ma tenue pour s’en rendre compte, jamais au grand jamais mon père ne m’aurait laissé porter des braies et une veste d’homme – mais Duncan ne connaissait pas cette nouvelle facette de moi. Et si jamais il n’appréciait pas celle que j’étais devenue ?

AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Elena Bennet le Sam 16 Mai - 14:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Ven 8 Mai - 13:30

Come Back To Me
J'avais capté son attention, son regard se porta sur moi et son visage si beau et qui m'avait tant manqué s'éclaira. J'avançais d'un pas vers elle, ignorant froidement l'homme à ces côtés, je la dévorais des yeux, son visage si doux, ces habits qui bien que très différent de ces tenues du passé lui allait à ravir. Bref, en quelques secondes j'étais de nouveau sous le charme d'Elena. Enfin elle ouvrit la bouche, elle semblait surprise et heureuse de me trouver là bien que surprise. C'est ce ton de voix qui me fit un peu oublier la jalousie qui m'avait saisit quand je l'avais vu apparaître au côté de cet homme qui était d'ailleurs toujours là, je lui lançais un regard mauvais avant de reporter mon attention sur elle. Qu'est ce que je faisais là ? S'était une bonne question, je n'aurais pas du venir, pourtant, j'étais incapable de venir ici et de ne pas chercher à la voir, elle me manquait trop, j'étais fatigué de tout cela et j'avais juste besoin d'un moment près d'elle. En faite je me rendais compte que je serais totalement incapable de partir maintenant qu'elle était là près de moi. Elena ... J'avais chuchoté, je n'étais pas à l'aise dans la conversation et moins encore quand j'avais un public qui me hérissait le poil. De plus je ne pouvais pas discuté de notre affaire en public. Je tendis la main vers elle, je voulais qu'elle me rejoigne. Allons dans un endroit plus calme, il faut que l'on discute. Je ne bougeais pas attendant qu'elle prenne la décision, car à cet instant j'avais tout simplement peur que malgré la joie qu'elle semblait éprouvé à me voir, l'amour qu'elle m'avait porté dans le passé se soit effilocher avec les mois qui s'étaient écoulés. Pourtant, elle combla rapidement la distance entre nous pour saisir ma main et je ne pus que lui sourire avec tendresse, ce geste me sembla étrange sur mon visage et je compris pourquoi, je n'avais pas souris depuis son départ. Tu es très jolie habillée comme ça. Voilà qui était une phrase osée, pourtant, j'avais devant moi la vraie Elena, celle dont je ne pouvais que deviner les traits quand elle vivait sous la coupe de son père.

Je l’entraînais sans un regard pour l'autre homme, j'étais toujours aussi jaloux et je ne voulais pas faire une bévue. Je marchais un long moment en silence savourant mes doigts entrelacé aux siens. S'était une première, de pouvoir me balader ainsi sans avoir à respecter une distance que le protocole de la bienséance oblige. Je l’entraînait vers un petit coin de verdure vide à l'heure actuelle et qui conviendrait très bien à notre conversation. Je m’immobilisais, mais ne lâchait pas sa main. J'ai échoué Elena ... Je n'avais qu'une mission, faire en sorte que son père et son futur époux s'épuisent de la chercher, mais voilà, ils étaient aussi tenace l'un que l'autre et refusait de laisser tomber, au contraire son fiancé dépensait une somme phénoménal en guerrier et malheureusement, malgré mes petites illusions l'étau se resserrait autour d'elle. Ils te cherchent toujours tout les deux. J'ai même essayer de faire croire à ta mort, mais ils n'y ont pas cru. Je levais les yeux vers elle, honteux de mon échec et surtout en colère qu'elle se retrouve de nouveau en danger. Ils ont écumé tout le pays, maintenant ils ne restent plus qu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Bennet


∆ AVENTURES : 41

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Dim 10 Mai - 0:09


Come back to me
Duncan & Elena


Clairement, je ne m’attendais pas à voir Duncan sur ce port. Il s’agissait là d’une surprise, et d’une bonne. J’étais ravie de pouvoir enfin le revoir, il m’avait vraiment manqué. Il ne se passait pas une journée sans que je ne pense à lui. Même en cherchant du réconfort dans les bras d’autres hommes mes pensées s’étaient toujours tournée vers Duncan, si bien que j’avais vite cessée mes aventures…

Il m’était difficile de ne pas dévisager Duncan, j’avais envie de m’imprégner à nouveau de ses traits qui m’avaient tellement manqués. « Elena ... » Sa voix était faible et il paraissait clairement mal à l’aise. À force de me repasser mes longues conversations dans ma tête j’en avais oubliée qu’en publique il était plutôt réservé. Et en parlant de publique il semblerait que Jack se soit arrêté de marcher en même temps que moi… « Allons dans un endroit plus calme, il faut que l'on discute. » Dit-il en me tendant la main. Sans hésiter une seule seconde je glissais la main dans la sienne. « Ça me va. Tu as une idée d’où tu veux aller ? » Lui demandais-je gaiement. Je me tournais ensuite vers mon ami. « Jack il semblerait que cette tournée doivent attendre. On se revoit plus tard. » J’ajoutais un clin d’œil à la fin de ma tirade. Je n’étais pas sûre de quand était exactement ce plus tard, peut être s’agissait-il juste de la prochaine fois que le Royal Fortune lèverait les voiles.

« Tu es très jolie habillée comme ça. » Et voilà que je rougissais comme une idiote. Pourtant depuis un an que j’étais un pirate la séduction était devenu mon quotidien. Quelques minutes avec Duncan suffisaient à me faire perdre toute l’assurance que j’avais nouvellement acquise. Je lissais ma tunique avant de demander d’une voix un peu trop aiguë « C’est vrai, ça te plait ? ».

Nous venions de nous arrêter dans un coin de verdure et au vu du regard qu’arborait Duncan le temps des roucoulades était terminé. « J'ai échoué Elena ... » Oui il était clairement mort et enterré. Je sentis une pointe de déception traversée ma poitrine. Bien, il n’était donc pas là pour me rejoindre mais pour le travail. « J'ai même essayé de faire croire à ta mort, mais ils n'y ont pas cru. » C’était bien mon père ça, refuser l’éventualité d’avoir définitivement perdu la poule aux œufs d’ors. Seulement il était peu probable qu’après ma fuite mon "ex futur-mari" veuille toujours de moi. En effet une fuite de la sorte – même si elle ne s’était pas faite avec un autre homme – avait très certainement ternie ma réputation. Quel noble voudrait d’une femme à la réputation plus que discutable ? « Ils ont écumé tout le pays, maintenant ils ne restent plus qu'ici. »

Je pouvais lire dans son regard toute la colère et la frustration qu’il éprouvait. Sans réfléchir je posais une main sur sa joue pour la caresser tendrement. « C’est pas grave Duncan. » Dis-je le plus doucement possible. « De toute façon il y a peu de chance qu’ils cherchent parmi les pirates. » La douce et gentille Elena que j’avais été n’aurait jamais pu survivre parmi eux. Je mordillais ma lèvre quelques instants avant de poser la question qui me démangeait. « Mais pourquoi est-ce qu’ils me cherchent encore ? Mr Beauchamp ne veut sûrement plus m’épouser. N’est-ce pas ? » J’espérais très sincèrement que c’était le cas…

AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Elena Bennet le Sam 16 Mai - 14:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Dim 10 Mai - 0:59

Come Back To Me
Sa main dans la mienne avait rendu le sentiment de l'absence encore plus fort, je la voulais plus proche de moi, je voulais la serrer dans mes bras, l'embrasser, mais avant tout, j'avais des choses à lui dire. Nous ne pouvions nous lancer tête baisser dans l'inconnu, si je tournais le dos à son père, s'il se doutait que j'étais partis avec sa fille, que je l'avais courtisé alors il chercherait à me tuer ça ne faisait pas un plis, je voulais qu'elle comprenne, qu'elle décide ou non que l'on reste ensemble cette fois que l'on affronte son père et son ex-fiancé ensemble que séparément. J'ai trouvé un petit parc pas loin. J'essayais de ne pas l'écouter parler à l'autre homme, se dénommer Jack, j'ignorer la jalousie qui m'empoignais, pour avancer. Elle était tellement différente de la femme que j'avais laissé filer il y a plus d'un an, s'était déconcertant, mais d'un autre côté tellement agréable, elle n'était plus cacher derrière les carcans de la noblesse, elle était telle que je l'avais connu lors de nos rencontre dans la bibliothèque, passionnée, joyeuse et extravertie. Je la complimentais sur sa tenue, la rougeur monta à ces joues et je retrouvais mon Elena, elle lissa nerveusement ces habits et je lui souris avec tendresse. Oui, beaucoup. je l'aimais dans ces robes, mais en pirate, elle était à croquer. Le parc n'était vraiment pas loin et bien vite je repris mon air sérieux. Je m'excusais, lui expliquais l'une des raisons de ma présence ici et je m'attendais à ce qu'elle m'accuse de l'avoir abandonné, d'avoir faillit à sa mission, mais au lieu de ça, une main réconfortante vint se poser sur ma joue.

Je fermais les yeux savourant ce doux contact et l'écoutais me rassurer, elle ne m'en voulait pas, elle n'était pas fachée. Elle réussit même à me faire sourire et j'ouvris les yeux alors qu'elle tentait l'humour pour me dérider. Elle me connaissait bien, il n'y avait pas à dire, elle savait comment parler, quoi faire pour me rendre un peu plus humain, un peu plus chaleureux et ouvert. Non, cette idée n'a jamais été évoquée. Elle était beaucoup trop loin à mon gout, je posais lentement ma main sur sa hanche et la rapprochais de moi, jusqu'au moment où nos deux corps se frôlent. Elle s'inquiéta alors et se fut mon tour de la rassurer, je le fis sans la relâcher. Se sont les deux hommes les plus têtu qu'il m'ait été donné de rencontrer, mais je te promet que jamais ils ne t'approcheront. Je posais mon front sur le sien, certes, se n'était toute la vérité, je lui expliquerais, mais plus tard, là elle savait, elle n'était toujours pas sécurité et les choses allait en empirant, maintenant elle pourrait prendre la décision de notre avenir en connaissance de cause. Je resterais près de toi Elena, si tu veux toujours de moi, alors je te promet aussi de ne plus te quitter. J'aurais du attendre sa décision, j'aurais du lui laisser le temps de réfléchir et de parler, mais voilà, ces lèvres m'appelaient, je voulais l'embrasser, je voulais retrouver cette complicité et cette intimité que l'on nous avait arracher depuis de trop nombreux mois. Alors sans attendre je capturais ces lèvres dans un baiser timide et chaste qu'il ne lui restait plus qu'à repousser ou prolonger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Bennet


∆ AVENTURES : 41

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Dim 10 Mai - 22:43


Come back to me
Duncan & Elena


Être dans ce parc avec Duncan aurait pu être affreusement romantique, seulement voilà notre conversation se chargeait clairement de plomber toute l’ambiance. « Non, cette idée n'a jamais été évoquée. » Je poussais un soupir sonore. Finalement devenir un pirate avait surement été la meilleure solution possible. Qui aurait pu se douter que je réussisse à survivre parmi eux en venant d’une bonne famille et en n’ayant jamais rien fait de mes petits doigts. Mais la liberté était ce qui semblait me réussir le mieux. Libérée des carcans de la bienséance je commençais à découvrir qui j’étais réellement et je n’avais aucun problème avec ça. Mentir, tricher, voler ? Je pouvais le faire les yeux fermés si je pensais que les gens que nous détroussions le méritaient. Non la seule chose que je me refusais catégoriquement de faire était le meurtre, ce qui tombait plutôt bien puisque la guilde était fermement contre aussi. Nous étions des voleurs, pas des assassins…

« Ce sont les deux hommes les plus têtu qu'il m'ait été donné de rencontrer, mais je te promet que jamais ils ne t'approcheront. » Je restais complètement perturbée, clignant des yeux plusieurs fois. Comment ça ? L’idée d’annuler ce stupide mariage n’était pas d’actualité ?  C’était complètement aberrant. Je ne voyais même pas quel intérêt monsieur le haut noble voudrait d’une épouse qui le fuyait comme la peste. Il pouvait avoir qui il voulait que diable. Et moi je voulais beaucoup de chose – sa richesse et sa fortune ne m’aurait pas dérangé par exemple – mais il était tout bonnement hors de question que je l’épouse…

Je perdis le fil de mes pensées tandis que Duncan me rapprochait de lui. Je profitais de cette proximité pour humer son parfum, son odeur m’avait manqué. À vrai dire, tout m’avait manqué chez lui. Tout comme nos longues conversations blottis l’un contre l’autre dans la bibliothèque.

« Je resterais près de toi Elena, si tu veux toujours de moi, alors je te promet aussi de ne plus te quitter. » J’ouvris la bouche pour lui répondre mais avant d’avoir pu émettre un quelconque bruit les lèvres de Duncan se posèrent sur les miennes. Je répondis doucement à son baiser. Comme d’habitude nous étions sages, trop sage. J’ouvris doucement mes lèvres histoire d’approfondir ce baiser tout en passant mes mains dans ses cheveux et collant encore plus mon corps contre le sien.

Je finis enfin par m’écarter, tremblante… « Bien sûr que je veux de toi. Mais qu’est ce que tu proposes ? » Je marquais une pose avant d’ajouter taquine « Tu peux toujours m’épouser pour éviter que quelqu’un d’autre le fasse… Mais j’aurais tendance à trouver que ce n’est pas une bonne raison. » D’autant plus que maintenant il ne me connaissait pas vraiment. Il n’y avait pas d’avenir pour nous tant que nous ne nous connaissions pas complètement. Je voulais qu’il me découvre la nouvelle Elena pour être sûre que le lui plaisait toujours. Je n’aurais pas aimée qu’il se fourvoie en pensant aimer une inconnue…

AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Elena Bennet le Sam 16 Mai - 14:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Lun 11 Mai - 10:22

Come Back To Me
Enfin nous nous embrassions, enfin je la tenais dans mes bras, lui offrant un baiser tendre et sage. Avant d'être séparé, le seul baiser fougueux que nous avions échangés était celui de son départ. Même si nous nous aimions, même si nous nous retrouvions en cachette, Elena avait toujours respecter la décence et l'intimité entre eux était chaste. Ainsi je l'avais embrassé comme avant, mais elle eut rapidement fait de me comprendre qu'elle n'était plus cette jeune femme là, sa bouche s’entrouvrit, son corps se colla à moi plus encore et soudain, le baiser échanger fut beaucoup moins sage qu'avant, ce qui n'était pas pour me déplaire, car si j'avais toujours respecté la volonté d'Elena, moi je n'avais pas été élevé dans le respect totalement des convenances. Ces mains glissèrent dans mes cheveux alors que les miennes caressaient lentement son dos, ce baiser dura un long moment et j'aurais aimé qu'il se poursuive, mais bientôt elle recula, je la sentais trembler entre mes bras et je la tins alors tout contre moi. Oui je voulais rester près d'elle, je ne voulais plus la quitter, je ne voulais plus passer un an sans avoir le plaisir de la revoir, s'était impossible, au dessus de mes forces. Pourtant, elle aurait pu refuser, elle aurait pu changer au point d'en aimer un autre, mais heureusement, elle me rassura bien vite, elle voulait de moi, elle voulait que je reste près d'elle et je souris alors qu'elle demandait comment je comptais faire ça. Je caressais doucement sa joue, la décision était difficile à prendre, enfin non, elle ne l'était pas, mais les conséquences qui suivrait ma décision allait peut être nous mener à notre perte. Je n'étais plus un guerrier heureusement, cela simplifiait les choses, mais je m'étais engagé auprès de son père et je m'apprêtais à le trahir. Ne me voyant pas répondre tout de suite, elle me demanda si j'étais prêt à l'épouser juste pour empêcher un autre de le faire. En faite la réponse était toute faite pour cette question. Je t'épouserais parce que je t'aime Elena, pas pour une autre raison. J'eus un petit sourire en coin, je crois bien que s'était la première fois que je le lui disais aussi clairement.

Il était pourtant encore trop tôt pour réellement parler de mariage, avant je devais réussir à dire autre chose, quelques chose que j'aurais du faire l'année d'avant, fuir avec elle plutôt que de m'accrocher à une parole donné dix ans plus tôt. J'avais été élevé toute ma vie pour être fidèle à une cause, mais je m'étais fourvoyé, la plus belle cause au monde était devant moi. Il y a un an quand tu parler de fuir, je n'aurais pas du te laisser partir seule. Pourtant à l'époque, il m'avait sembler inconcevable de briser ma parole envers l'homme qui me faisait vivre depuis 10 ans, je lui avait jurer de le protéger, lui et sa fille et j'avais tenter pendant ces longs mois de concilier, les deux, mais voilà, s'était devenu impossible. Soit je lui ramenait sa fille pour qu'elle se marie à se monstre, soit je le trahissait pour rejoindre Elena. Mon choix était vite fait, j'avais décidé de suivre mon cœur. Si je suis revenu auprès de toi, c'est parce que ... je ne peux plus vivre comme ça. Je suis près à te suivre, même si je pense que je ne ferais pas un bon pirate. Je veux essayer. Voilà qui était énorme pour moi, je n'avais jamais envisager la piraterie, j'étais un guerrier avant tout régie par leur code d'honneur et je ne savais pas si j'arriverais à l'abandonner complètement pour une vie de brigand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Bennet


∆ AVENTURES : 41

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Lun 11 Mai - 21:05


Come back to me
Duncan & Elena


Après ce baiser passionné, ma respiration était plus que saccadée. Heureusement que les bras de Duncan étaient autour de moi parce que mes jambes me paraissaient être un peu faiblarde. C’était ridicule – j’étais ridicule – au cours de cette dernière année j’étais allée bien plus loin que ça avec des hommes, mais voilà que Duncan arrivait et je redevenais une petite pucelle toute timide. Si Clary me voyait en cet instant, il y avait fort à parier qu’elle se moque de moi ou me donne des claques. La pirate qui savait si bien jouée de ses charmes semblait avoir disparue. Je pris une grande respiration avant de remettre une mèche de cheveux derrière mon oreille tandis que j’essayais de retrouver ma contenance.

« Je t'épouserais parce que je t'aime Elena, pas pour une autre raison. » J’hochais la tête satisfaite, ça me paraissait être une bonne réponse. De toute façon nous n’en étions pas encore là, bien au contraire. Il n’empêche que j’étais impatiente de savoir quelle idée il avait en tête pour que nous restions ensemble. L’idée me semblait quand même franchement agréable. J’allais pouvoir retrouver mon Duncan et ne plus me languir de lui. « Il y a un an quand tu parlais de fuir, je n'aurais pas du te laisser partir seule. »  Moi aussi j’aurais voulu qu’il me suive et qui sait ce que nous serions alors aujourd’hui ? Peut être que je ne serais pas devenue un pirate mais quelque chose de totalement différent. Cela étant le fait de partir seule avait été une décision murement réfléchie dont nous avions beaucoup parlé tout les deux. « Tu as fait ce que tu pensais être le mieux pour nous tous Duncan. Tu es un homme de parole et c’est aussi ça que j’aime chez toi. Tu avais juré de me protéger et de servir mon père et c’est ce que tu as essayé de faire en continuant à le servir tout en me laissant partir. »  J’avais attrapée une mèche de cheveux que je tortillais. Je faisais ça inconsciemment, j’avais toujours eu tendance à faire ça lorsque les conversations étaient un peu trop sérieuses. Je ne voulais pas que Duncan se sente mal pour une décision pris à deux. Je ne voulais pas qu’il se sente mal tout court d’ailleurs.

« Si je suis revenu auprès de toi, c'est parce que ... je ne peux plus vivre comme ça. Je suis près à te suivre, même si je pense que je ne ferais pas un bon pirate. Je veux essayer. »  Je dévisageais Duncan. J’étais plus qu’extrêmement touchée par sa proposition mais je ne voulais pas qu’il se lance dans une nouvelle vie qui ne lui plaisait pas juste pour moi. Je m’en voudrais toute ma vie, si j’étais la cause de son malheur. « Tu es sûre que tu veux faire ça ? »  Dis-je en mordillant ma lèvre. « Ne crois pas que je ne veux pas de toi Duncan, au contraire je serais ravie de partager cette aventure avec toi mais… »  Je pris une grande respiration. « Être un pirate ça veut dire vivre sur un bateau sur lequel il y a toujours quelqu’un. Je sais que tu n’es pas forcément à l’aise en société… Et puis tu détrousse des gens, toi le grand protecteur tu crois que ça te conviendrait ? »  Mon ton avait été tendre tout le long de la conversation. Je ne voulais pas qu’il croie que je le repoussais. J’avais d’ailleurs attrapée sa main sur laquelle je traçais des petits cercles avec mon pouce.

AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Elena Bennet le Sam 16 Mai - 14:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Mar 12 Mai - 10:34

Come Back To Me
Je n'arrivais plus à la quitter des yeux, j'avais peur de vivre un de ces nombreux rêves où je me réveillais le matin perdu en la cherchant autour de moi. Je savais pourtant que je ne rêvais pas, car la chaleur de son corps contre le mien était trop vive, l'odeur de son parfum venait me chatouiller le nez et il était tellement plus présent que dans mes souvenirs, mais surtout, jamais au cours de l'année je n'avais réussis à me représenter ces traits de manière si net. Je m'en voulais malgré ces propos rassurants, je n'aurais pas du attendre pour trahir son père, j'aurais du la suivre ce matin là, alors nous serions heureux tout les deux. Je souris en coin avec tendresse quand elle fit ce geste qui m'était tant familier, jouer avec ces cheveux quand la conversation devenait trop sérieuse, elle avait changer, la femme qui avait conquit mon cœur des années auparavant n'était plus tout à fait la même, pourtant, au fond, je la retrouvait en plus épanouit, plus sur d'elle et j'aimais déjà cette femme, dont j'avais eut un aperçut dans la bibliothèque du domaine familial. Bien sur les choses avaient changé en un an et j'allais devoir apprendre à la connaitre de nouveau, mais je savais que je n'étais plus tout à fait le même, un jour il faudrait que je lui raconte, mais j'avais tuer des hommes pour la protéger. J'étais un guerrier, j'avais appris à tuer, pourtant, elle le savait, je détestais devoir le faire, s'était la raison pour laquelle j'avais accepter la mission de protéger son père et elle. Alors oui finalement j'aurais voulu la suivre ce jours-là, même si elle ne m'en voulait pas, moi je devais apprendre à vivre avec ce regret.

Je ne me voyais pas vraiment pirate, vivre avec un équipage, détrousser les gens pour vivres, tout cela se n'était pas vraiment moi, malheureusement, nous n'avions pas d'autres solution, elle était à l'abri parmi les pirates, elle ne devait surtout pas les quitter et comme moi je ne voulais pas la quitter elle, alors je devais apprendre à connaitre ces gens que les guerriers m'avaient appris à détester. D'ailleurs elle me connaissait bien, car sa réaction passée la surprise fut de s'assurer que j'avais bien compris dans quoi je m'engageais, elle parlait d'une voix douce et tendre, saisissant ma main elle la caressa avec son pouce. Tu as raison, je ne pourrais jamais détrousser les gens, mais comme tu l'as dis, je suis un protecteur, j'ai été un apprenti mage, j'ai été un guerrier et tout ça va à l'encontre de la vie de pirate. Je soulevais sa main déposant un baiser dessus, mon discours n'était pas très idéal là puisque je listais toute les raisons qui m'opposait à rejoindre le bateau. Mais je peux choisir envers qui va ma loyauté et ma protection. Je pourrais rendre vos ... larcins plus facile, plus sur. Détrousser, arnaquer, mentir, j'en étais incapable, j'avais été forgé à combattre tout cela, mais heureusement, je pouvais choisir qui protéger, il n'y avait pas de sélection, de test à passer, si les pirates acceptaient que je ne vole pas et que je les protège alors cela pourrait sans doute marcher. Posant ma main sur sa joue, je l'observais un instant, nous étions toujours coller l'un à l'autre, mais là j'avais très bien réussit à me défaire des règles de la convenance, pour rien au monde j'aurais reculer. Vanessë Je n'avais pas utilisé ce petit surnom depuis bien longtemps, il datait de notre rencontre, alors qu'elle n'appréciait pas ma venue à la maison, qu'elle n'aimait pas l'idée de m'avoir sur son dos en permanence, elle m'avait surnommé Mando, le geôlier, pensant que je ne comprendrais pas l'elfique. Pourtant je l'avais surprise, puisque mon maître mage, enfant m'avait apprit les base de l'elfique, je me souvenais de quelques mots et alors j'avais répondu en l'appelant Venessë, littéralement beauté. Au fil du temps, ces deux petits mots étaient devenu affectueux. Je ferais tout pour que ça marche et rester à tes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Bennet


∆ AVENTURES : 41

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Mar 12 Mai - 23:55


Come back to me
Duncan & Elena


Il n’y avait rien à faire, j’avais du mal à imaginer Duncan en pirate. J’essayais de me le représenter en cliché typique, avec une jambe de bois et un crochet en fer. L’image était franchement comique mais tout sauf réaliste. A peu près aussi réaliste que de l’imaginer chanter et danser au cours de nos soirées beuveries… J’espérais qu’il ne prenait pas une mauvaise décision, que le suivre dans cette vie n’allait pas le rendre malheureux. Et surtout, je ne voulais pas être la cause de son malheur. Au contraire je voulais être la raison qu’il faisait qu’il se levait avec le sourire le matin… En même temps, si il ne s’engageait pas dans notre équipage, je ne voyais pas qu’elle vit nous pourrions avoir ensemble. Je l’imaginais mal en « femme de marin » attendant que je rentre à la maison lors de nos rares escales… Il allait falloir que nous trouvions une solution si nous voulions avoir un avenir.

« Tu as raison, je ne pourrais jamais détrousser les gens, mais comme tu l'as dis, je suis un protecteur, j'ai été un apprenti mage, j'ai été un guerrier et tout ça va à l'encontre de la vie de pirate. » Ce n’était guerre rassurant comme introduction. Plus nous en parlions et moins je l’imaginais parmi nous. Plus cela me semblait impossible. « Mais je peux choisir envers qui va ma loyauté et ma protection. Je pourrais rendre vos ... larcins plus facile, plus sur. » J’hochais la tête l’idée me paraissait plutôt bonne. Ses pouvoirs pourraient nous être plus utile. Je n’avais jamais vraiment su la portée qu’ils avaient. Il disait toujours qu’ils étaient faibles mais mon père ne nous avait jamais découvert alors que certaines fois il passait à côté de la bibliothèque tandis que nous rions aux éclats. Au début je me stoppais instantanément en l’entendant mais je m’étais vite rendu compte que cela ne servait à rien, j’aurais pu hurler à la mort qu’il n’aurait rien entendu. « Il faudra qu’on en parle à Clary mais oui l’idée me paraît bonne. » J’essayais d’imaginer ce qu’allait donner nos larcins avec Duncan à nos côtés, si jamais il y avait une bagarre il serait d’une aide précieuse… Mais je n’étais pas certaine qu’il apprécie réellement de me voir me servir de mes charmes sur les hommes. Bon, il allait falloir que je commence par arrêter de flirter avec mes collègues, ça ça allait être plutôt facile. Par contre il n’était pas question que j’arrête de séduire les pigeons, sinon Clary allait être capable de le passer par dessus bord. Ou de me passer par dessus bord si jamais il s’avérait que Duncan se trouvait être plus utile que moi…

Sa main se posa sur ma joue tandis qu’il murmurait le surnom qu’il aimait me donner. « Ce que tu m’as manqué, mon Mando... » Marmonnais-je en retour avant de déposer un petit baiser sur ses lèvres. « Je ferais tout pour que ça marche et rester à tes côtés. » Je sentis mon cœur s’accélérer. « Je suis sûre que ça le fera. On l’aura finalement notre fin heureuse… »

Je me détachais de lui, tout en gardant sa main dans la mienne. « Viens on va parler devant un bon plat chaud. J’ai hâte de pouvoir manger autre chose que du poisson. Et on a tout le temps pour aller voir mon capitaine. Je veux que tu me racontes ce que tu as fait pendant toute cette année avant ! » Je voulais le redécouvrir, parler avec lui pendant des heures comme nous le faisions auparavant. J’étais tellement heureuse de le retrouver…

AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Elena Bennet le Sam 16 Mai - 14:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Mer 13 Mai - 10:49

Come Back To Me
Mes paroles qui au départ n'avaient rien de rassurantes, semblait finalement lui plaire, elle me connaissait, elle m'avait vu créer des illusions et surtout, elle m'avait vu me battre. Elle savait donc que si je faisais un piètre Pirate, si je décidais d'offrir mon allégeance en tant que garde du corps à son Capitaine, alors sa flotte deviendrait puissante, très puissante même. Je pensais mes pouvoirs amoindris après tout je n'avais été un apprenti que 5 ans avant que les guerrier ne décide que je ferais une bonne machine à tuer. Je me souvenais de Clary, s'était la femme Capitaine, la seule qui avait bien voulu l'emmener à l'époque et d'un côté je fus ravis qu'elle soit resté à ces côtés. Il était tellement plus facile d'être avec elle, de la tenir dans mes bras, de caresser sa peau, de faire tout ces petits gestes tendres qui nous avait été interdit durant presque 10 ans. Le sourire que j'avais l'impression de ne jamais quitté depuis que mes yeux s'étaient posé sur elle quand elle était descendu du bateau réapparus quand elle m'appela Mando, ces lèvres capturèrent les miennes avant de me parler de notre fin heureuse. Comme celle de ton livre ? J'avais appris à lire grâce à mon maître et j'avais le goût de la lecture, comme elle, avant de partir, elle m'en avait d'ailleurs confier un et il ne m'avait jamais quitté depuis, je l'avais lu des dizaines de fois, le connaissant maintenant presque par cœur. Elle finit par s’éloigner, sa main toujours dans la mienne, elle ma proposa d'aller manger quelques chose à l'auberge, et ainsi de pouvoir discuter de l'année écoulée, certaines choses allaient surement être dur à dire et à entendre, mais si nous voulions avoir une chance alors il allait falloir tout raconter. Je meurs de faim aussi Je l’entraînais alors en direction de l'endroit que j'avais quitté peu de temps auparavant.

Sur la route je ne lâchais pas sa main, se n'était pas très convenable, mais personne dans la ville ne semblait s'en offusquer, le trajet fut court et nous arrivâmes rapidement devant la porte. J'ai une chambre ici pour quelques jours. Je tenais juste à l'informer, qu'elle sache où me trouver pour les jours d'après, mais je me rendis compte que ma phrase pouvait avoir un double sens, elle pourrait y voir une invitation. Bien sur j'avais envie qu'elle partage ma chambre et mon lit, mais se n'était pas encore le sujet, de plus après notre conversation, elle n'aurait peut être plus envie de partager quoi que se soit avec moi. Je soupirais et entrait dans l'établissement, plusieurs tête se tournèrent vers nous, vers nos mains toujours entrelacer et après un petit moment de silence, les conversations reprirent. Je me dirigeais vers un endroit calme au fond de la salle et après que l'on se soit installé en silence je la regardais alors. Tu veux tout savoir alors. Je passais rapidement ma main dans mes cheveux, j'aurais voulu passer certains faits sous silence, comme le fouet, malheureusement, elle s'en rendrait bien vite compte, j'avais des cicatrices dans le dos qui n'était pas là avant son départ, elle n'était pas bête, elle saurait comprendre d'elle même alors, mieux valait lui dire maintenant. Quand tu es partie ce matin là, j'ai fais ce que nous avions convenus pour faire croire que tu m'avais faussé compagnie, j'ai même laisser passer quelques heures supplémentaire pour dire que j'étais déjà partis à ta recherche sur les routes. Je ne voulais pas qu'il se doute que tu avais pris un bateau et je voulais qu'il soit le plus loin possible quand j'allait parler à ton père. Je n'étais pas du genre à parler beaucoup, pourtant, là je prenais le temps de lui expliquer les choses tout en jouant avec ces doigts. La serveuse arriva à ce moment là, nous apportant boisson et ragoût de viande. Tu peux imaginer la fureur dans laquelle est entré ton père, il a cassé beaucoup de chose, il a frappé plusieurs employés et effrayé les femmes. Pourtant, rien n'arrivait à le calmer, il lui fallait un coupable et se fut moi. Si je l'avais regarder dans les yeux jusqu'à maintenant, je dus tourner la tête un instant, je pris même le temps de boire une gorgée de bière. Il m'a accusé de ne pas avoir été assez vigilant, J'ai été fouetté dans la cours du château, sous le regard de tout les employés, il a été calmé et satisfait au bout de 15 coups de fouet. Je grimaçais en me souvenant de la douleur alors que les lanières de cuir mordait ma peau, finissant même par créer de large plaie sanguinolente. Pourtant, je ne regrettais pas un instant, je n'en voulais pas à Elena et je recommencerais exactement pareil si s'était à refaire. Il m'a laisser me reposer une semaine, puis il m'a ordonné de te retrouver, je n'ai pas le droit de rentrer tant que tu n'es pas avec moi. Je le tenais informer de mes recherche par missive, mais à chaque fois s'était pour lui dire qu'elle était introuvable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Bennet


∆ AVENTURES : 41

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Mer 13 Mai - 13:49


Come back to me
Duncan & Elena


Ma comparaison avec les fins heureuses évoqua à Duncan le souvenir du livre que je lui avais donné visiblement. Je me souvenais de ce jour là, je voulais absolument lui laisser quelque chose qui pouvait me rappeler à lui. Seulement je n’avais pas grand chose pouvant me caractériser à l’époque. Je n’étais qu’une pauvre petite chose terne… J’aurais pu lui donner un bijou mais ce n’était pas vraiment moi, certes avec mon père j’avais des jolies choses brillantes en quantité. Mais le seul collier qui m’importait vraiment était celui contenant le portrait de ma mère et je ne comptais pas m’en séparer, c’était bien la seule chose qui me restait d’elle. Alors je lui avais donné mon livre préféré. Ça m’avait semblé être une bonne idée, un livre en souvenir de toutes ces heures passées ensemble dans la bibliothèque. Et un livre que j’avais lu et relu un bon millier de fois tant il me plaisait… « Que veux-tu, il semblerait que même une vie de pirate n’ai pas suffit à éradiquer mon côté romantique. »

Nous nous mimes finalement en route, ce qui était plutôt une bonne nouvelle sinon mon ventre n’allait pas tarder à faire des bruits embarrassant. Je me demandais si je pourrais commander un verre de bière en même temps que notre repas mais finalement cela ne me paraissait pas être vraiment une bonne idée… J’allais attendre avant de lui montrer complètement celle que j’étais devenue. Je comptais y aller par petite touche dispersée par-ci et par-là… « Je meurs de faim aussi » Je lui lançais un grand sourire.  « Je te préviens, c’est moi qui invite. » Ce que j’étais fière de ne plus dépendre de quelqu’un pour pouvoir avoir de l’argent ou le dépenser. Je gagnais maintenant ce qui me permettais de vivre et même si ce n’était pas le façon la plus honnête qui soit, j’aimais assez ça.

«  J'ai une chambre ici pour quelques jours. » Lança-t-il tandis que nous rentrions dans une auberge. Je pu lire sur son visage à quel moment exactement il se rendit compte de l’invitation que pouvait contenir sa phrase. Je trouvais la chose fortement amusante, l’ancienne Elena s’en serait peut être offusquée – et encore sûrement pas si l’invitation venait de Duncan – mais j’en avais eu quelques unes maintenant, que j’avais parfois acceptée et j’étais bien plus détendue sur la question.

« Tu veux tout savoir alors. » Me dit-il alors que nous venions de nous installer. J’hochais la tête en guise d’assentiment tandis que je le regardais jouer avec ses cheveux. Je me demandais ce qui l’embarrassait à ce point. « Quand tu es partie ce matin là, j'ai fais ce que nous avions convenus pour faire croire que tu m'avais faussé compagnie, j'ai même laisser passer quelques heures supplémentaire pour dire que j'étais déjà partis à ta recherche sur les routes. Je ne voulais pas qu'il se doute que tu avais pris un bateau et je voulais qu'il soit le plus loin possible quand j’allais parler à ton père. »  J’étais suspendue à ses lèvres, attendant avec impatience la suite. La serveuse arriva et déposa nos plats et je la remerciais d’un signe de tête. Mais aussi affamée que j’étais je n’y touchais pas. Si Duncan avait commandé une bière je m’étais contenté, d’un simple pichet d’eau dont je me servis pour remplir mon verre. « Tu peux imaginer la fureur dans laquelle est entré ton père, il a cassé beaucoup de chose, il a frappé plusieurs employés et effrayé les femmes. Pourtant, rien n'arrivait à le calmer, il lui fallait un coupable et se fut moi. » Je mordillais ma lèvre nerveusement, je savais que rien ne ressortait de bon quand il était dans cet état là. D’ailleurs il l’était souvent à cause de moi et c’était moi qui en subissais les foudres généralement. Je regrettais que mon Mando est eu à souffrir de mes actes. « Il m'a accusé de ne pas avoir été assez vigilant, J'ai été fouetté dans la cours du château, sous le regard de tout les employés, il a été calmé et satisfait au bout de 15 coups de fouet. » Je portais la main à mes lèvres. « Mais quel salaud… Ce n’était pas de ta faute d’autant plus que tu étais censé être mon protecteur et pas mon geôlier. Je suis désolée Duncan. » Dis-je en posant ma main sur sa joue. « Je sais à quel point ça fait mal. » En effet j’avais eu plus que droit à ma part même si il s’agissait d’une ceinture et non d’un fouet. « Il m'a laissé me reposer une semaine, puis il m'a ordonné de te retrouver, je n'ai pas le droit de rentrer tant que tu n'es pas avec moi. » Je ne comprenais pas, pourquoi continuer à chercher maintenant ? Pourquoi ne pas abandonner ? On pouvait dire qu’il était pugnace. « Je ne comprendrais jamais cet homme… »

AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Elena Bennet le Sam 16 Mai - 14:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Jeu 14 Mai - 11:54

Come Back To Me
C'était la première fois que je l'entendrais prononcer un mot aussi vulgaire, habituellement, elle restait maître d'elle-même et surtout des oreilles autour d'elle. Pourtant, je devais me faire à l'idée que la Elena du passé, il n'en restait que des vestiges, il fallait que j'arrête d’être surpris de la voir libérée, sure d'elle et parlant comme elle le pense. Si j'avais aimé celle prisonnière de la moral et de la bonne-séance je me rendais compte que celle que j'avais sous les yeux me faisait complètement chavirer, j'étais timide, je n'étais pas à l'aise en société et pas très loquace non plus, mais je n'avais jamais été un noble, j'avais toujours été élevé libre et la voir ainsi me disais que je l'aimais encore plus. Ainsi au lieu de m'offusquer de son langage, il me fit sourire, encore plus quand elle posa sa main sur ma joue, et je posais la mienne par dessus la sienne avant de bouger et d'embrasser sa paume. Elle avait parlé des punitions, je m'en souvenait bien, surtout au début de mon arrivé, son père était friand des coup de ceintures, laissant de disgracieuse marque rouge douloureuse. Au début je n'avais pas pu faire grand chose puis ensuite j'avais réussit à inventé des punitions du moins au regard de son père, comme l'emmener dans les bois à pied pour lui faire comprendre le poids de ces actes, nous partions bien sur à pied, mais jamais très loin, nous nous cachions la journée, flirtant ensemble et profitant du grand air et finalement les coups de ceintures s'étaient fait plus rare sur elle. Elena tu n'as pas à t'excuser, ton père n'a plus toute sa tête depuis longtemps. Se n'était que 15 coups et même si le bourreau était heureux de s'appliquer j'endurerais encore la douleur pour te sauver. Je ne voulais pas me donner de l'importance, je ne voulais pas jouer les gros bras pour l'impressionner je subirait le fouet jusqu'à ce que ma peau se décroche si cela pouvait lui garantir la paix.

Je finis enfin mon histoire, enfin, le début de l'histoire car la suite n'était pas plus réjouissante. Pourtant, j'avais déjà cracher un gros morceau, le fouet, je savais que ça la retournerait, plus encore que l'idée que son père soit toujours à sa poursuite. Ton père t'a toujours considérer comme un bien, comme une chose qu'il échangera un jour en échange de plus de richesse. Tu lui a glisser entre les doigts, mais il aime l'argent et il ne peut pas laisser passer ce que tu représente. S'était cru, pourtant, se n'était que la stricte vérité, je l'avais côtoyé pendant dix ans, j'avais me taire et endurer son babillage constant sur comment sa fille allait faire de lui un homme riche et plus puissant. Parfois j'avais envie de lui dire que je l'aimais, que je la voulais à mes côtés, mais il m'aurait ris au nez avant de me chasser comme un malpropre. Parler de l'année écoulée et de son père plombait l'ambiance, je m'en rendais compte. Il fallait corriger le tir. J'embrassais une dernière fois sa paume avant de reposer sa main sur la table en souriant. Maintenant si tu veux la suite de mes aventures, il va falloir manger et me raconter le début des tiennes. En faite je n'avais plus grand chose à lui dire, mais parler de tuerie à table n'était pas une bonne idée en faite. Malheureusement, dans le reste de mon année écoulée, il y en avait eut beaucoup et puis j'étais curieux aussi de connaitre ce qui lui était arrivée à elle. Je pris ma fourchette, le ragoût allait être froid et j'étais réellement mort de faim. D'un signe de tête de l'encourageait à faire de même tout en attendant qu'elle commence son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Bennet


∆ AVENTURES : 41

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Jeu 14 Mai - 21:23


Come back to me
Duncan & Elena


La conversation m’avait définitivement coupé l’appétit. Je m’en voulais grandement que mon père ait osé s’en prendre à Duncan – mon Duncan – pour une faute que moi j’avais commise. Ce qui me mettais encore plus en colère c’est que j’étais à peu près sur que ce vieux crétin n’avait même pas vraiment compris pourquoi j’avais fuit. À tout les coups ils s’était sûrement dit que j’étais juste une sale gamine capricieuse qui ne voulait qu’une chose, contrarier ses plans de grandeur…

« Elena tu n'as pas à t'excuser, ton père n'a plus toute sa tête depuis longtemps. Se n'était que 15 coups et même si le bourreau était heureux de s'appliquer j'endurerais encore la douleur pour te sauver. » Je secouais vivement la tête dans tout les sens pour marquer mon mécontentement – j’avais sûrement l’air d’une grande cruchasse à tourner le cou à droite et à gauche mais c’était plus fort que moi. « Je refuse d’être une cause de souffrance pour toi. Et je refuse que tu ais enduré quoi que ce soit pour moi. Je suis une grande fille, je peux assumer toute seule la conséquence des me décisions. » Je n’étais pas une petite chose fragile qui avait besoin qu’on l’a défende. J’appréciais que Duncan soit prêt à le faire pour moi, mais il était tout bonnement hors de question qu’il souffre par ma faute. « Non la seule chose que je veux bien être, c’est la raison de ton sourire le matin. » Ajoutais-je avec un clin d’œil pour alléger la tension.

« Ton père t'a toujours considéré comme un bien, comme une chose qu'il échangera un jour en échange de plus de richesse. Tu lui a glissé entre les doigts, mais il aime l'argent et il ne peut pas laisser passer ce que tu représente » Ça je le savais bien, la personne aimante de la maison c’était ma mère. Depuis qu’elle était plus là, je n’avais pu compter que sur la bienveillance des serviteurs puis sur celle de mon Mando… La plupart des pirates avaient bien de cœur que mon paternel.

« Maintenant si tu veux la suite de mes aventures, il va falloir manger et me raconter le début des tiennes. » Je regardais ma soupe avec une grimace de dégout. Mon appétit avait complètement disparue. Je tentais de prendre une gorgée de mon verre d’eau pour le contenter mais son regard noir me fit savoir que ce n’était pas suffisant pour lui. Avec un soupir je me résignais à prendre une gorgée de ragout. Si on nous l’avait apporté fumant il n’était plus que tiède maintenant… J’en pris une deuxième avant de jouer avec le contenu de mon bol plutôt que de le boire. « Et bien, dis-je finalement. Mon année a été assez simple… Elle se résume à de simples actes de Piraterie. Tu sais vol, tromperie, etc. Rien de plus banal en somme. » Oui je ne comptais pas vraiment m’étaler là dessus. Je n’étais pas pressée de lui expliquer qu’après des années à ruser pour faire fuir les hommes, j’étais maintenant passée maitresse dans l’art de la séduction pour mieux des dépouiller. Ouais, j’étais sûre que la nouvelle allait ravir. Je jouais encore un peu avec ma nourriture avant de le relancer la conversation sur lui… « Aller, raconte m’en plus sur ton année. Tu as vu de beaux paysages ? » Oui j’essayais discrètement de noyer le poisson, enfin discrètement…

AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Elena Bennet le Sam 16 Mai - 14:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Ven 15 Mai - 14:22

Come Back To Me
Je fus surpris par sa réaction, quand je parlais de subir la douleur encore si cela suffisait à la sauver. Elle sembla soudain en colère, comme si j'avais dis une énormité, je la regardais sans osé dire quoi que ce soit de nouveau. Je l'avais déjà vu s'énerver contre son père, mais jamais ces yeux n'avaient lancé de tels éclairs. Son discours engagé me laissa encore plus sans voix, elle ne voulait pas que les autres la protège, que l'on prenne les coups à sa place et que l'on fasse d'elle une jeune femme en détresse. Je notais mentalement, de ne jamais la mettre en colère, elle était impitoyable dans son ton et son allure. Je restais un petit instant sans bouger sans rien dire, la tension était montée d'un coup et elle dut s'en rendre compte car elle s'adoucit soudain. Préférant me voir sourire au réveil que souffrir, bien évidemment, je le préférais aussi, mais sur le moment je bougonnais un peu vexer. Elle devait se souvenir que j'étais un protecteur, que j'avais été élevé pour souffrir à la place des autres. Pourtant, je comprenais aussi son point de vue, elle avait toujours voulu être libre de faire ces choix et elle était assez mure pour en assumer les conséquences. Je soupirais alors, elle me souriait et je ne pouvais pas rester fâcher contre elle très longtemps, je finis par sourire à mon tour et je continuais mon récit, pourtant, je voulais aussi qu'elle mange, elle avait faim, elle me l'avait bien dit lorsque nous étions dehors, alors je lui fis les gros yeux jusqu'à ce qu'elle prenne une cuillère de son ragoût. Je l'imitais alors, il était bon, mais l'appétit n'était plus trop au rendez-vous, ressasser le passé n'était pas toujours très bon.

Pour une fois se fus moi le plus bavard des deux, alors que je lui demandais comment s'était écoulé son année, elle me fit un rapide commentaire avant de reporter l'attention sur moi. Je fronçais les sourcil en essayant de comprendre pourquoi elle restais si évasive, elle voulait me cacher quelques chose et cela ne me plaisait pas vraiment. Nous n'avions pas pour habitude de nous faire des cachotteries. Je reposais lentement ma cuillère dans le bol de ragoût à peine entame et je me passais la main sur le visage. Je n'étais pas en colère après elle, mais j'étais déçu qu'elle ne me crois pas capable d'encaisser ce qui lui ai arrivé. Elena ... tu n'as jamais voulu que je te protège, que je te cache des choses, j'ai même tout fait pour t’entraîner et faire de toi une femme forte et indépendante. Maintenant ne cherche pas à me protéger moi, je ne suis pas un homme sensible et incapable d'encaisser ce qui a pu t'arriver, si je te le demande, c'est que je veux savoir, car nous ne nous sommes jamais rien caché et si tu veux que ça marche, que l'on réussisse à se retrouver tout les deux alors, s'il te plait, soit honnête. Je n'avais même pas haussé le ton, j'étais resté calme tout en la regardant droit dans les yeux, elle savait qu'elle n'avait pas grand chose à craindre de moi, je l'aimais, mais je savais aussi que son année ne pouvait pas se résumé à seulement deux petites phrase. Je soupirais doucement. Elena, s'il te plait, raconte moi. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Bennet


∆ AVENTURES : 41

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Ven 15 Mai - 20:15


Come back to me
Duncan & Elena


Jouer avec ma soupe semblait suffisant pour Duncan pour le moment. Je n’avais pas encore eu le droit à nouveau au regard noir pour me forcer à avaler. Pour essayer quand même de le faire parler j’avalais une nouvelle gorgée de mon bouillon. J’espérais que ma tentative de noyer le poisson avait marché. Je vis bien qu’il fit les gros yeux en entendant ma tentative de résumer les choses le plus simplement possible – en donnant le moins de détails aussi.  Je le vis se passer les mains sur le visage et je poussais un soupir. Ouais visiblement j’avais complètement échouée.

« Elena ... tu n'as jamais voulu que je te protège, que je te cache des choses, j'ai même tout fait pour t’entraîner et faire de toi une femme forte et indépendante. Maintenant ne cherche pas à me protéger moi, je ne suis pas un homme sensible et incapable d'encaisser ce qui a pu t'arriver, si je te le demande, c'est que je veux savoir, car nous ne nous sommes jamais rien caché et si tu veux que ça marche, que l'on réussisse à se retrouver tout les deux alors, s'il te plait, soit honnête. » Oui effectivement on ne pouvait même plus parler d’échec là, il s’agissait carrément d’un naufrage. J’étais surprise de la véhémence de sa réponse. Visiblement nous avions changé tous les deux. « Elena, s'il te plait, raconte moi. » Je mordillais légèrement ma lèvre en cherchant mes mots. « C’est pas toi que j’essaye de protéger Duncan, c’est moi… » Je poussais un soupir sonore avant de reprendre. « J’ai très peur que tu n’aime pas du tout celle que je suis devenue. J’ai vécue une année sans penser te revoir un jour et je ne sais pas comment mais j’ai survécu… Mais si aujourd’hui, maintenant que je t’ai revue et que ça a complètement ravivé le brasier que j’avais essayé tant mieux que mal d’éteindre tu décidais que finalement je ne te convenais pas… » Je secouais la tête en ne terminant pas ma phrase. Je n’étais même pas sûre de la fin. Je n’en mourais pas puisque je n’étais pas le genre à m’apitoyer sur mon sort. Je ne rentrerais pas dans les ordres ou n’importe quel connerie du genre non plus… Non mais par contre je pouvais assurément dire que j’en aurais le cœur brisé – enfin façon de parler et que je traverserais une très mauvaise passe.

Je me plongeais quelque temps dans la contemplation de ma soupe faisant semblant de ne pas remarquer la tension qui planait dans l’air. « Bon ne t’attends pas à ce que je te raconte tout d’un coup. Déjà parce que d’une ça serait trop long et que deux je n’ai pas forcément envie de monopoliser la conversation. A vrai dire je n’en ai même pas du tout envie. » Finis-je finalement par capituler. « On va dire qu’en une année je me suis appliquée à devenir l’opposée de ce que j’étais jusque là. Enterrée la fille de bonne famille respectueuse de la bienséance que tu as connu. » J’eus un petit sourire machiavélique. « Je ne suis pas sûre que mon père arrive à trouver un mari maintenant. Enfin rassures toi, je n’ai rien fait de très répréhensible non plus. Mais sache que tu n’es plus le seul de nous deux a avoir rejoins une guilde… Si tu es sage je te montrerais un jour mon tatouage. » Ajoutais-je avec effronterie. « Et puis je sais bien mieux me battre maintenant, mon capitaine s’est chargée de me donner quelques cours. Je suis bien moins souvent dans le rôle dans le rôle de la demoiselle en détresse. » Ce n’était pas tout à fait exacte aussi me chargeais-je de rectifier mes propos. « Du moins, je le suis bien moins sans que je l’ai voulu. » Les hommes eux n’avaient toujours pas changé et aimait aider les donzelles qui avaient besoin d’aide, les défendeurs de la veuve et de l’orphelin était encore plus facile que les autres à dépouiller…
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Sam 16 Mai - 14:17

Come Back To Me
Je m'étais emporté et maintenant quand je la voyais hésiter, se mordiller la lèvre visiblement mal à l'aise. Je ne voulais pas la forcer, mais j'avais tellement l'impression qu'elle ne voulait pas me faire du mal, qu'elle me cachait pour éviter de me blesser. Pourtant sa réponse me serra le cœur, j'avais bêtement pensé qu'elle voulait me protéger moi de ce qui lui était arrivée durant cette année, mais en faite, elle avait tout simplement peur que n'aimant pas la femme qu'elle était devenue, je décide de repartir, de la laisser seule et elle ne voulait pas que ça arrive. Je soupirais doucement j'avais imaginer nos retrouvailles des milliers de fois, pourtant, jamais je n'avais imaginer cette gène, cette tension et ces sensations que la situation nous échappait et que nous avions du mal à être de nouveau en osmose comme avant. Je posais ma main sur la sienne la serrant doucement dans la mienne et tentait de la rassurer par ce geste, je ne dis rien pourtant, il allait nous falloir du temps pour redevenir complice comme avant, pour que les choses redeviennent totalement naturelle et que l'on réapprenne à se connaitre, mais je savais que nous allions y arriver, j'avais confiance en nous, nous allions surmonter cet obstacle tous les autres. Mais si je l'avait forcée à se livrer sur ce qu'elle ressentait, sur la peur qu'elle avait, je ne cédais pas, je voulais qu'elle est suffisamment confiance en moi alors qu'elle allait me raconter son année pour ne pas la juger, pour ne pas lui en vouloir.  Après encore un moment de silence, elle céda, elle comptait bien commencer à raconter son histoire depuis qu'elle était montée dans la bateau, mais pas tout, pas d'un seul coup et ça je voulais bien la comprendre, après tout nous avions le temps puisque je ne comptais pas la laisser partir de si tôt. Je restais silencieux alors qu'enfin elle se livrait, comme souvent, je restais impassible alors qu'elle m'expliquait comment elle avait tout fait pour faire disparaître l'ancienne Elena, je n'était pas surpris par ça, l'ancienne Elena n'était qu'une façade qu'elle s'était construite au fil des années, je savais qu'elle n'était jamais totalement elle-même et cela ne me choqua en rien.

L'évocation du mari possible me fit grincer des dents, je ne voulais plus qu'elle en parle, ou en émette l'idée, s'était une source de colère pour moi que de savoir qu'elle avait faillit me glisser entre les doigts. Par contre, l'idée qu'elle ne soit plus assez bien pour être marié à un mari convenable, me laissait dans l'idée que la vertue à laquelle elle s'était accrochée alors que nous vivions chez son père, ne devait plus être des plus intact, je soupirais lourdement, attention, je ne lui en voulait pas, pas vraiment, j'avais toujours respecter son envie de rester dans les conventions et une fois en mer, il n'était pas dit que nous nous reverrions un jour, voulais-je qu'elle reste seule et malheureuse car je n'étais plus là. Non, je n'étais pas un tortionnaire, elle avait trouvé du réconfort avec d'autre, même si l'idée était loin de me plaire, je devais accepter cela, surtout que j'en avais fait de même alors j'étais le plus mal placé pour lui en vouloir. Par contre son évocation de la guilde me fis sourire, j'en avais eut deux à mon actif, aujourd'hui pourtant je ne dépendais d'aucune d'entre elle, mais l'idée qu'elle ai un tatouage sur le corps caché par ces vêtements me fit un instant la déshabiller du regard, j'essayais de savoir où il pouvait se trouver. Je commençais à être à l'aise avec sa franchise et sa manière de parler de nos relations possible. Ainsi je rentrais petit à petit dans son jeu. Je suis toujours sage, tu le sais bien. Ma voix était un peu plus rauque que d'habitude et je savais que cela était du au désir que j'avais pour elle depuis toutes ces années. Heureusement, elle partie sur une autre idée, le combat, voilà bien quelque chose qui ne me donnerait pas l'envie de l'emporter jusqu'à ma chambre afin de découvrir le mystère du tatouage. Je m'éclaircis la gorge afin de retrouver les idées claires. Il va falloir que tu me montre ça alors, que je puisse moi-même juger des progrès que tu as fais. Non effectivement, elle n'avait rien d'une demoiselle en détresse, en faite, elle n'avait cette facette une fois encore que devant son père. Je me souviendrais toujours de notre premier baiser, alors que je venais de tuer des brigands dans les bois et que sans hésiter sans défaillir, elle avait commencer à mettre les mains dans le sang pour tenter d'arrêter le saignement. Elle était forte et je ne pouvais que l'en aimer davantage. Je pris sa main que je n'avais toujours pas lâcher et l'embrassais tendrement sur la paume. Et tu n'as pas à t'inquiéter, j'aime la femme que j'ai devant moi, libre, forte et pouvant dire ce qu'elle pense. Je souris en coin avant de rire doucement. Et qui sais très bien éveiller ma curiosité avec ce fameux tatouage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Bennet


∆ AVENTURES : 41

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Sam 16 Mai - 15:53


Come back to me
Duncan & Elena


J’avais osé me lancer et raconter plus ou moins aidée par sa main sur la mienne – enfin plus moins que plus, mais c’était déjà ça – en quoi avait constitué mon année à Duncan. Je n’avais pas de hauts faits dont je pouvais me vanter, ni d’acte héroïque à signaler. Non durant cette année je m’étais contenté de fuir, fuir mon père, mon futur mari et celle que j’étais aussi… Mais si raconté de cette façon les choses pouvaient sembler franchement négative ce n’était pas le cas. Certes l’absence de Duncan m’avait souvent semblée épouvantable et souvent difficile à surmonter. Mais durant cette année je m’étais aussi fait ma place parmi l’équipage de Clary, j’avais trouvé une voie dans laquelle j’arrivais à m’épanouir. J’y avais aussi rencontré des gens qui étaient importants maintenant pour moi, en sommes j’y avais trouvé une famille. Des gens qui m’avaient accueilli comme j’étais – certes c’était loin d’être des enfants de cœur, et je n’étais dupe si Clary l’avait fait c’est aussi parce qu’elle avait vu en moi une utilité – mais avec eux je m’épanouissais.

Je vis Duncan grimacer en entendant que je n’étais plus vraiment bonne à mariée, il n’était pas complètement difficile de comprendre tout ce que cela impliquait… Et même s’il m’arrivait des fois de regretter qu’il n’ait pas été le premier – j’étais toujours au fond de moi cette fille profondément romantique – j’était totalement à l’aise avec les décisions que j’avais prise. Parler de mon tatouage sembla nettement détendre la conversation. « Je suis toujours sage, tu le sais bien. » Sa voix lorsqu’il dit ces mots était incroyablement sexy. Je plantais mon regard dans le sien, il venait de dire qu’il voulait tout savoir de la nouvelle Elena, non ? J’allais lui en montrer un petit aperçu. J’entortillais une mèche de cheveux autour de mon doigt et mordillait ma lèvre en même temps. « Peut-être, que finalement je n’ai pas très envie que tu sois sage. » J’avais pris une voie lascive pour dire ces mots.

Je finis par reprendre la conversation sur ce que j’étais devenue et le fait que je savais me battre maintenant. Encore une chose qui ferait avoir une crise cardiaque à mon père s’il l’apprenait, pour lui une bonne femme devait être faible et sans défense. « Il va falloir que tu me montre ça alors, que je puisse moi-même juger des progrès que tu as fais. » Je lui adressais un sourire carnassier « Avec grand plaisir, on se fera un corps à corps un de ces quatre. » Je marquais une pause avant de reprendre. « Je ne me débrouille qu’en débat rapproché, contre quelqu’un qui a un arc et des flèches je suis foutue. » Oui des fois je savais quand même être un peu sérieuse…

Il embrassa ma main d’une façon très tendre avant de prendre la parole. « Et tu n'as pas à t'inquiéter, j'aime la femme que j'ai devant moi, libre, forte et pouvant dire ce qu'elle pense. Et qui sais très bien éveiller ma curiosité avec ce fameux tatouage. » Il avait eu son petit sourire en coin que je trouvais si sexy. La combinaison de ce sourire et ses paroles fit que j’en eu soudainement marre de cette table qui nous séparait, de toute manière j’avais complètement oubliée l’idée de manger alors pourquoi m’embêter à rester sagement assise en face de lui ? Je me glissais sur la banquette jusqu’au moment où je me retrouvais coller contre lui. « Attends de mieux la connaître avant de dire que tu l’aime. » Lançais-je. « Mais je suis ravie qu’elle ne te fasse pas partir en courant. » Soufflais-je avant de poser mes lèvres contre les siennes…
AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Elena Bennet le Sam 16 Mai - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Sam 16 Mai - 18:12

Come Back To Me
Elle me regarda entortillant ces cheveux, elle savait très bien ce qu'elle faisait et dans quel état j'allais me retrouver, non vraiment plus le temps passait et plus sa transformation m'étonnait et me charmait. D'ailleurs, il fallut ensuite alors que je tentais de rester sérieux, qu'elle parle de corps à corps, elle la jouait tentatrice et je n'aurais pas besoin de grands effort pour me laisser tenter. Je lui avais appris les bases du combat, comment tuer un homme s'il le fallait et je fus ravis d'apprendre qu'elle n'avait pas eut à le faire jusqu'ici. Nous nous étions concentré sur l'épée, donc le combat rapproché, mais je maniais aussi assez bien le combat à distance, je souris alors en coin. Je pourrais t'apprendre à esquiver, mais aussi à te servir d'un arc, je suis un très bon professeur particulier parait-il. Elle voulait jouer, mais je savais être joueur aussi quand je le voulais, enfin, juste avec elle en faite, je ne pouvais être comme ça qu'en sa compagnie, et ce genre d’échange ressemblait beaucoup à ce que nous avions dans le passé, cela me fit un bien fou. J'avais tenté de la rassurer et le soulagement passa sur son visage, elle décida alors que le repas presque intact était terminée, elle se rapprocha de moi, collant nos deux corps l'un contre l'autre et j'oubliais qu'il n'y avait du monde autour de nous pour ne voir plus qu'elle. Je passais un bras autour de son épaule alors que mon autre main trouva sa place sur sa hanche. Avant de m'embrasser, elle me dit d'attendre encore un peu avant de dire que je l'aimais, pourtant, elle ne voyait pas qu'elle avait ravis mon cœur de nouveau et ceci sans le moindre effort, oui elle était allé avec d'autres hommes, oui elle volait et mentait pour gagner de l'argent et oui elle faisait partie des pirates, elle n'en restait pas moins mon Elena. Le baiser d'abord doux et léger devint rapidement plus passionné, nous n'avions jamais trop eut ce genre de discussion et encore moins ce genre de baiser. Elle avait réveiller en moi tout le désir que j'avais pour elle depuis toujours, ma main sur son épaule l'attira encore un peu plus à moi, alors que l'autre caressait lentement son dos. Il n'avait jamais eut que de chaste baiser, alors que celui là montrait clairement, qu'ils s'aimaient tout les deux.

Nos lèvres se séparèrent un instant le souffle court tout les deux, alors que notre position si proche l'une de l'autre était tout sauf correcte. Vient avec moi. Je la fis glisser le long de la banquette, ne la décollant presque pas de moi. Je jetais une poignée de pièce sur la table et sortis en sa compagnie sous les regards des clients. Je m'en fichais comme une guigne, là je ne voyais qu'elle. Je ne me montrais pas très gentleman en faite, car sans un mot, je l’entraînais vers ma chambre qui se trouvais juste à côté de la taverne, arrivé dans la petite pièce, je refermais la porte derrière nous, m'appuyant contre le bois de la porte je la laissais regarder autour d'elle. J'avais envie d'être seule avec elle, sans être dehors, sans avoir un public à nous regarder. Vanessë ... montre moi quel pirate tu es devenu. Je lui lançais un défi, jamais dans nos relations, elle n'avait fait le moindre écart à la bienséance, elle n'avait jamais accepté plus d'un baiser de moi et là, je voulais, j'avais besoin qu'elle me montre que tout avait changé, qu'elle me désirait et qu'elle ferait tout pour m'avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Bennet


∆ AVENTURES : 41

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Sam 16 Mai - 20:33


Come back to me
Duncan & Elena


Je voyais bien que mes paroles faisaient mouches et que Duncan n’était clairement pas indifférent. Mais si j’avais changée en quelques mois, m’améliorant au jeu de la séduction, il n’était visiblement pas en reste non plus. Je me demandais l’espace d’un instant ce qu’il avait bien pu faire au cours de cette année et surtout avec qui, mais je décidais bien vite de chasser cette idée. Il aurait été mesquin de lui reprocher d’avoir fait la même chose que moi. « Je pourrais t'apprendre à esquiver, mais aussi à te servir d'un arc, je suis un très bon professeur particulier parait-il. » Oui vraiment, il était bien loin mon petit Duncan timide. Celui-ci avait de la répartie et je devais dire qu’elle me plaisait plutôt. « Je suis toujours partante pour apprendre de nouvelles choses. » Dis-je simplement.

Je décidais finalement de gommer la distance qui nous séparait et de me rapprocher de Duncan. Je posais simplement mes lèvres contre les siennes et tout s’enflamma, ce baiser qui se voulait doux nous embrasa complètement. Sans aucun respect de la bienséance – dont de toute façon je n’avais plus rien à faire, il suffisait de regarder ma tenue pour s’en rendre compte – il m’approcha encore plus de lui alors que nous approfondissions encore le baiser. Je sentais mon cœur cogner de toute sa force contre ma poitrine et il me fallu beaucoup de self contrôle pour que je m’empêche de monter sur ses genoux. Nous finîmes finalement par nous détacher quelques instants, j’en profitais pour prendre une grande bouffée d’air car ma respiration était plus qu’erratique. « Vient avec moi. » Ordonna-t-il et je ne cherchais même pas à savoir où il voulait que je le suive, mon cerveau n’était même plus en état de fonctionner. Et puis de toute façon j’étais prête à le suivre même en enfer. Je le vis jeter une poignée de pièce et j’allais me mettre à râler, puisque j’avais dit que c’était moi qui l’invitais, avant de décider que j’en avais rien à faire de ce combat. Il me suffirait de glisser quelques pièces dans sa bourse ni vue ni connue plus tard. Je le suivais sans le moindre regard pour notre environnement…

Je me laissais complètement guidée par lui, le laissant refermer la porte de la chambre. Mes yeux détaillèrent la pièce un instant, il ne s’agissait que d’une banale chambre d’auberge sans aucun intérêt. Non la seule chose qui était intéressante ici repris subitement la parole. « Vanessë ... montre moi quel pirate tu es devenu. » Je décidais de jouer à nouveaux quelques instants mais pas de la façon dont il s’y attendait. Je venais l’embrasser, un petit baiser tout doux qui ne dura que quelques secondes. Secondes largement suffisante pour mettre à profit ce que j’avais en tête. « Tu veux dire, comme ça ? » Dis-je en balançant sa montre à gousset autour de mon doigt. « Ou comme ça ? » Ajoutais-je encore en déposant sa bourse – dans laquelle je venais d’ailleurs de glisser les pièces pour payer le repas que nous avions prit dedans, il s’agissait d’une chose que je n’avais encore jamais fait avant, donner des sous à mes proies – dans sa main. J’éclatais de rire en voyant sa tête qui disait clairement que ce n’était pas à ça qu’il s’attendait.

Je l’attirais vers le lit où je le poussais avant de venir le rejoindre dessus. « Vu que je suis très gentille, je vais te laisser voir mon tatouage. » Dis-je en commençant à déboutonner sa chemise. « Enfin, pour ça il va falloir que tu le trouve... » Ajoutais-je avec un clin d’œil. Il n’était pas si difficile à découvrir, bien qu’il soit complètement invisible sous mes vêtements. Sans lui laisser le temps de répondre je vins embrasser délicatement son cou tandis que mes mains travaillaient toujours activement pour déboutonner sa chemise. Je n’étais pas pour déchirer les vêtements, il fallait les racheter après et il me paraissait idiot de dépenser de l’argent aussi futilement.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Dim 17 Mai - 23:04

Come Back To Me
Je lui avais demander de me montrer, je voulais voir la femme quelle était devenue et bien sur elle commença par me surprendre quand son baiser des plus langoureux, se termina sur les objets qu'elle avait réussit à me subtiliser sans que je ne m'en rende compte. Ma montre à gousset dans un premier temps, puis ma bourse qu'elle me déposa dans la main. Si j'étais surpris totalement, je n'étais pourtant pas du genre à me laisser surprendre, enfin je le pensais. Elle éclata de rire devant ma tête et je me permis à sourire aussi, je n'étais pas pour le vol, mais je devais reconnaitre qu'elle était douée, très douée même et au lieu de vouloir lui faire la morale, j'avais plus envie de la féliciter. J'eus alors un petit sourire charmeur, posant mes effets sur la table à côté de la porte C'est un bon début en effet. Maintenant que nous étions tout les deux, dans un endroit privé, elle se montrait plus entreprenant, ainsi, elle m'entraina vers le lit où je m'allongeais alors qu'elle me rejoignit aussitôt. Elle montra clairement que le temps de la discussion était terminée, car à peine à côté de moi, elle commença à ouvrir les boutons de ma chemise, un petit sourire aux lèvres alors qu'elle reparlait de son tatouage qui se trouvait quelques part cacher par ces vêtements et j'éclatais de rire quand elle me fit un petit clin d'œil en me disant que je devais pour ça le chercher. Une main sur son dos, l'autre dans ces cheveux, elle plongea sur mon cou alors que ma chemise se retrouva grande ouverte. Voilà une idée bien plaisante. Je la fis basculer, l'allongeant complètement, me retrouvant le torse au dessus d'elle, j'enlevais ma chemise me retrouvant ainsi torse nu. Elle était belle ainsi alanguit sur le lit, la respiration accélérer laissant deviner ces formes sur sa chemise et même si l'envie de la sentir nu contre moi se faisait pressente, je voulais surtout que notre première fois ensemble soit douce et non pas se précipiter, je comptait savourer le moment avec Elena.  Ma main se posa sur son visage, caressant lentement ces traits suivant la ligne de son nez, le contour de sa bouche, le tracé de sa mâchoire. Je ne la quittais pas des yeux alors que mes doigts glissaient le long de son cou effleurant à peine sa peau pour se diriger vers le premier bouton, je le défis avec lenteur la regardant droit dans les yeux avant que mes lèvres ne fondent sur les siennes. Jamais je ne l'avais embrassé de cette manière, même si l'envie ne m'avait jamais manquer. Aujourd'hui pourtant rien ne nous retenait alors que ce baiser sensuel s'approfondit tout seul alors que mes doigts continuaient de déboutonner bouton après bouton, dévoilant petit à petit sa peau de porcelaine. Je quittais un instant ces lèvres alors que le dernier bouton sautait et je souris. Alors Vanessë est-ce que je suis proche de ce fameux tatouage Ma voix était rauque voilé par le désir pour alors que sa chemise grande ouverte était un appel pour mes mains et mes lèvres, d'ailleurs mes lèvres se déposèrent sur son cou, l'embrassant sans jamais me lasser alors que ma main caressait lentement son ventre plat.

Il me fallut finalement un certain temps avant de découvrir ce fameux tatouage, il était là, sur sa hanche droite et c'est avec un petit sourire que je passais mes doigts dessus, suivant le tracé de la rose. Je me demandais un instant si j'allais moi aussi devoir y passer. Mes pensées pourtant furent vite occupée ailleurs alors qu'Elena se rappelait à moi. Dans ce lit de ma chambre, enfin elle devient mienne, après toute ces années à se retenir de se toucher et de s'embrasser, nous pûmes nous découvrir complétement et se n'est qu'un long moment plus tard que nos deux corps enlacés se reposèrent finalement. Je la serrais dans mes bras allongé sur le dos, je reprennais lentement une respiration normale. J'entrelaçais nos doigts et souris doucement. Tu n'es pas obligée de retourner sur ton bateau ce soir ? Je ne savais pas s'ils devaient rentrer le soir, où si une fois à terre chacun faisait sa vie, mais une chose était sur, je ne voulais pas qu'elle sorte de ce lit avant demain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Bennet


∆ AVENTURES : 41

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Lun 18 Mai - 9:55


Come back to me
Duncan & Elena


Nous avions passé un long moment à nous découvrir dans ce lit. Si je n’étais pas devenue une grande experte au cours de l’année passée – loin de là même – je pouvais affirmer sans problème que ça ne m’avait jamais semblé aussi bien. Surement parce que cette fois je l’avais fait avec l’homme que j’aimais et que je désirais depuis dix ans… Allongée sur le torse de Duncan j’écoutais les battements de son cœur, j’aurais pu rester des heures comme ça, je crois que je venais de découvrir le meilleur oreiller du monde. Oreiller qui pris d’ailleurs la parole. « Tu n'es pas obligée de retourner sur ton bateau ce soir ? » « Non on a toujours plusieurs jours à quai, histoire d’avoir le temps de faire le plein de vivres et que les hommes en profitent pour voir autant de filles que possibles, sinon ils sont tout bonnement infernaux. » Être l’une des deux seules filles du bateau était parfois pesant. Lorsque nous étions en mer depuis trop longtemps je n’avais qu’une seule envie, que l’on rencontre des sirènes pour que ces gros pénibles se jettent à l’eau pour les rejoindre. « Et là, comme la coque du Royal Fortune est abimée nous allons passer encore plus de temps à terre. » Tout en parlant ma main caressait doucement son torse.

Parler du bateau me fit réfléchir à l’arrivée de Duncan sur celui-ci. Je n’étais pas sûre que Clary soit complètement ravie de l’accueillir, après tout il me serait beaucoup plus difficile de manipuler l’équipage à sa place en passant la plupart de mes nuits dans la même cabine que lui – ce que je comptais bien faire. Il allait donc falloir la rassurer quant au fait que je ne comptais pas arrêter de charmer les pigeons et que Duncan essaye de se rendre indispensable pour elle. Sinon à la moindre erreur que l’un de nous deux risquait de commettre elle menacerait de le balancer à la flotte. Si jamais mon capitaine je ne pouvais pas vraiment dire qu’il s’agisse de la femme la plus douce possible, loin de là. J’avais encore du mal avec sa foutue manie de vouloir couper les doigts à tout le monde… « Demain, ce serait bien que tu rencontre mon capitaine. » Plus tôt cette rencontre aurait lieux, mieux ce sera. Comme ça, si jamais elle refusait au début nous aurions plus de temps pour la faire changer d’avis. J’étais déterminée à que Duncan puisse me suivre à bord. « Ne lui dit pas que tu ne veux pas voler, ça risque de la braquer… »  Un pirate qui ne pillait pas, ça ne s’était jamais vu encore. « Je le ferais à ta place au début, il faudra juste qu’on se débrouille pour qu’elle ne s’en rende pas compte. Tu ne lui feras part de tes états d’âmes que lorsqu’elle aura constaté que tu ai indispensable. » Et si elle ne le trouvait jamais indispensable ? Et bien, il faudrait improviser et ruser. Je n’allais pas toujours pouvoir le faire à sa place sans que ça se remarque, Clary ne manquerait pas de me confier mes propres missions et je ne pouvais clairement pas me dédoubler… « Peut-être que je devrais quand même t’apprendre à voler, même si tu ne le mets jamais en pratique ça peut être utile d’avoir quelques connaissance. » J’étais à peu près sûre qu’il allait refuser, même si il ne s’agissait là que d’un simple partage de connaissances.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   Mer 17 Juin - 20:19

Come Back To Me
Elle était allongé contre moi, sa tête reposant au creux de mon épaule, sa main caressant lentement mon torse alors que la mienne s'égarait le long de sa colonne vertébrale, à cet instant, il était tellement facile de s'imaginer ne plus jamais quitter cette chambre, de rester là rien que tout les deux à vivre à l'écart du monde et à l'abri, bien qu'irréalisable cette idée était plaisante. Je fus tout de même soulagé de savoir qu'elle n'avait pas à repartir, je resserrais alors mon étreinte et l'embrassait au sommet de sa tête. Très bien car je ne comptais pas te laisser sortir de cette chambre de toute façon Je ris doucement, laissant mon visage dans ces cheveux, respirant profondément, ne me lassant pas du subtil parfum de fleur qu'elle dégageait, elle avait beau être devenu une pirate, elle n'en restait pas moins une femme qui prenait soin d'elle. Nous étions bien à l'écart de tout, dans notre petite bulle à nous où juste être l'un contre l'autre comptait. Pourtant, je pus sentir qu'elle s'inquiétait, elle avait peur de comment les choses allaient se passer. Elle voulait que je rencontre son capitaine au plus vite. Tout ce que tu voudras Vanessë J'étais près à tout faire pour elle, même à renier mes principes, nous devions être ensemble, je me devais de la protéger. Elle s'inquiétait vraiment, elle avait peur que cela ne marche pas, que son capitaine me refuse l'accès au bateau. Je la forçais à se redresser tenant son visage entre mes mains je l'embrassais avec douceur avant de me reculer et de lui sourire. Calme, je ferais tout pour que cela marche, même apprendre à voler s'il le faut Oui je sais quelques heures plus tôt j'avais dis que je ne pourrais pas, que je me refusais de le faire, mais je n'étais pas totalement sur de nous, de notre avenir, mais là alors qu'elle partageais mon lit, je ne pouvais plus douter, elle m'aimait alors je devais faire un effort pour pouvoir la suivre. Je caressais ma joue avec mon pouce j'étais serein j'avais trouvé la paix et je n'avais pas peur de faire face à son capitaine. Demain nous irons voir le capitaine et je promettrais de devenir un pirate et alors nous pourrons vivre ensemble, sans nous soucier du reste. Je la recouchais contre moi, mes mains caressant doucement sa peau, je restais un long moment silencieux, un sourire aux lèvres, je me sentais bien, je me sentais en accord avec moi-même, au long de ma courte vie, j'avais entamer plusieurs chapeau, apprentie mage, guerrier, garde du corps et maintenant pirate et pourtant, je savais que mon vrai rôle était d'être avec elle, le reste n'était rien. Je reportais mon attention sur elle, capturant sa main qui était toujours sur mon torse et posait ces doigts sur mes lèvres. Tu as envie de dormir ou tu veux faire autre chose ? Bon se n'était pas très subtil, mais je ne me lassais pas de la sentir ainsi contre moi, nous avions un an a rattraper et toute une nuit qui s'ouvrait à nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ Contenu sponsorisé ”



MessageSujet: Re: Come Back To Me [Elena]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Come Back To Me [Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» Agréable compagnie [ Elena ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hibéria :: 
Riveclair
 :: Nilanvant :: Port et Chantier Naval.
-