Partagez | 
 

 Duncan - tout est mystère, et la clé d’un mystère est un autre mystère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Duncan - tout est mystère, et la clé d’un mystère est un autre mystère   Jeu 7 Mai - 11:56




Duncan Fraser
Une petite phrase
Quelques informations !

Nom ∆ Fraser, c'est le nom de famille qui lui a été attribué à l'orphelinat où il a été découvert bébé. Prénom ∆ Duncan, la seule chose que ces parents lui aient donné, puisque son panier ne contenait qu'un mot, Duncan. Age ∆ Il est maintenant âgé de trente ans. Lieu de naissance ∆ Il ne connait que la région de sa naissance, Clairval. Métier/Occupation ∆ Garde du corps, il était le protecteur du père d'Elena Bennet, mais depuis la fuite de cette dernière, il la cherche dans toutes les régions. Lieu de vie ∆ Il a une chambre au dessus de l'étable de M.Bennet, mais sinon, les routes. Pays/Groupe ∆ Castel-Blanc. Orientation ∆ J'aime les femmes Situation ∆ Compliquée, j'aime profondément Elena Bennet, malheureusement, avec son père, cela est totalement impossible. Possessions ∆ Un talisman qui ne me quitte jamais et qui appartenait à mon maitre, une longue épée que j'ai volé sur le corps de l'homme qui avait tué mon maitre et un livre offert par ma douce Elena.  Une guilde ? ∆ Il a fait partie de la guilde des mages, de la guilde des guerriers, mais aujourd'hui, il n'en a plus aucune. Ton avatar ∆ Kit Harington.

Caractère
J'ai appris à être une personne calme, concentrée et qui fait rarement parler de lui, en effet, ma formation de mage, puis de guerrier ont fait que je suis patient, capable de rester concentré sur ma tâche un très long moment et je fais preuve d'un gros sang-froid. D'ailleurs pour beaucoup je suis une personne froide et totalement dénué de sentiment. Lors d'une mission ou d'une bataille, c'est peut être vrai, pourtant, je reste un humain, en faite, une seule personne me connait réellement, avec qui je suis capable d'être quelqu'un de doux, tendre et attentif à elle. Elle, elle me connait réellement et il n'y a qu'avec elle que je peux me détendre totalement. J'ai une manie, celle de toujours jouer avec le talisman que je garde autour du cou, il me permet de rester calme, de ne pas m'emporter et de rester le digne mage que j'aurais du devenir un jour. Parlons en justement, j'ai un don inné pour la magie, je suis resté quatre ans avec mon maitre et aujourd'hui je reste capable de jeter des sorts d'illusions. Ils ne sont pas énorme, mais cela m'a souvent sauvé la vie et cela m'a surtout permis de vivre une histoire avec Elena sans que son père ne s'en rende compte. Elle seule connait cet aspect de ma vie et j'ai toute confiance en sa discrétion. Je suis donc un homme qui parait calme et même sans danger au premier abord pourtant, quand il faut se battre je n'ai aucune hésitation quand il s'agit de tuer, j'aurais aimé tuer le père d'Elena et surtout son futur mari pour la garder juste pour moi, malheureusement, les préceptes de la guilde des guerriers bien que je ne dépende plus d'elle reste profondément ancré et je ne tue que lorsque j'en suis obligé.


Et toi là, derrière ton écran ?
Ton prénom / pseudo ∆ Emilie/Bzzzz. Ton âge ∆ Malheureusement, je n'ai pas rajeunit entre deux présentations. Comment as-tu découvert ce forum ? ∆Toujours grâce à la jolie Clary Tu seras présent(e) ... ∆ 7/7 jours. Quelque chose à ajouter ? ∆♥♥♥


Dernière édition par Duncan Fraser le Jeu 7 Mai - 12:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Duncan - tout est mystère, et la clé d’un mystère est un autre mystère   Jeu 7 Mai - 11:56




Voici mon histoire...
Une petite phrase

Concentrez-vous M.Fraser, jamais vous n'arriverez à construire une illusion digne de ce nom, si votre esprit papillonne. Je soupirais alors doucement, cela faisait deux heures que je travaillais sans relâche pour faire croire au patron de la Taverne que nous étions non pas des mages, mais des elfes. Pour le moment malheureusement je n'y arrivais pas beaucoup. Le bruit autour de moi me déconcentrait et chaque fois que j'arrivais à immiscer l'image de deux guerriers elfes dans sa tête alors quelques chose me troublait et je devais tout recommencer. J'étais apprenti depuis maintenant 5 ans, j'avais appris les bases de l'illusion, j'étais capable de souffler des idées dans la tête des gens sans aucun effort, mais montrer une grosse illusion ainsi était encore difficile, voir impossible pour moi alors que j'étais âgé de 12 ans. Mon maître m'avait trouver à l'orphelinat alors que j'avais 7 ans, il m'avait emmener m'assurant que j'avais de quoi devenir un grand mage illusionniste. Il m'avait appris à lire et à écrire puis nous étions entré dans la vif de ma formation, je me voyais déjà plus âgé, parcourir le monde en protégeant les gens grâce à mes illusions, j'aurais alors pourquoi pas un apprenti à qui je dispenserais mon savoir. Duncan, tu t'éparpilles de nouveau. Une fois encore j'étais partit dans mes pensées, l'image que j'avais réussis à implanter dans son cerveau s'effilochait et il commençait à nous regarder d'une drôle de manière. Je ne parlais pas, je parlais toujours très peu de toute manière il avait l'habitude. Finalement après encore plusieurs minutes d'effort, le tavernier s'approcha de nous, pour lui nous étions deux elfes. J'eus le droit à un sourire de mon maitre et je sentis la fierté m'envahir.

Je n'avais que le temps de le retenir alors que son corps ensanglanté tombait lourdement au sol, j'avais regarder la vie le quitter alors qu'autour de nous les guerriers ricanaient, la vie que je m'étais toujours imaginé venait de voler en éclats et le destin s'amusait déjà à me précipité vers d'autres routes. Je m’agrippais à mon maitre quand soudain une main m'empoigna et me souleva, j'arrachais alors le talisman au cou du mort et serrait mon poing autour prêt à frapper le meurtrier, seulement il me garda à bonne distance. Doucement apprenti ou alors tu vas aller rejoindre ton maitre, et ne t'avise pas à te jouer de nous avec une illusion dont vous aviez le secret. Je grognais une réponse, pas très poli je dois le dire et cela eut le don de le faire rire plus fort encore. Tu as une hargne en toi qui me plait apprenti, je vais faire de toi un homme, un combattant et bientôt tu oubliera tes petites illusions quand tu auras fait couler le sang. Je fus alors attacher au cheval du guerrier, j'étais sans que l'on me demande mon avis devenu son apprenti et je devinais que les choses allait grandement changer, à 12 ans je n'avais jamais tenu une épée, jamais pris la vie de qui que se soit et tout cela allait changer. Pendant quatre ans, il m'entraina, me battit et me mit en danger pour que je devienne un bon guerrier, j'en gagne d'ailleurs encore de nombreuses cicatrices. Finalement le jour de mes 16 ans j'entrais dans la guilde, je devais défier un guerrier et choisis mon maitre, car je n'avais jamais oublier le meurtre de mon premier maitre. Après un long combat acharné où je manquais de mourir, je plantais mon épée dans sa gorge. Je me saisis de son épée qui aujourd'hui encore reste mon arme.

« Elena je te présente Mr Fraser, il sera mon garde du corps quand je partirais en voyage et veillera sur toi le reste du temps. » J'étais un peu en retrait, j'observais ce marchand me présenter à sa fille, je l'avais rencontré dans une taverne et alors qu'un homme avide d'argent avait tenté de le dépouiller, j'étais intervenu, tranchant la main du voleur sans aucune pitié, il m'avait offert un emplois, j'avais accepter et en voyant le visage de la jeune femme que je me devrais de protéger alors je souris doucement déjà conquit par sa beauté, elle par contre bien qu'elle tentait de le cacher derrière le masque des convenances n'était pas ravi de ma présence ici. « Enchantée Mr Fraser. » Sa voix était douce, mais je sentis quelques chose couver sous ces airs de fille de bonne famille qui me donna envie de la connaitre davantage. Je m'inclinais devant elle et ouvrit enfin la bouche. Miss Bennet son père satisfait de ces présentations commença à m'expliquer ce qu'il attendait de moi pourtant, je l'écoutais que d'une oreille alors que mes yeux restaient fixé plus qu'il ne l'aurait fallut sur la jeune femme qui ne détournait pas non plus le regard. Finalement continuant de m’assommer d'information inutile, il me fit sortir, aussi longtemps que je le pus je la regardais, jusqu'à ce que la porte ne rompe ce contact tout à fait délicieux.

Je m'étais rapidement habitué à cette vie presque sédentaire, je partais souvent en compagnie de M. Bennet et alors je ne pensais plus qu'au moment où je rentrerais et que je pourrais passer du temps avec la douce Elena. En deux ans nous avions appris à nous connaitre, nous apprécier et je dois même l'avouer à l'aimer. Je savais que jamais son père ne nous autoriserais à nous marier alors je tentais de taire ce qui devenait évident de seconde en seconde. Nous étions rentré la veille d'un voyage de cinq semaines, j'avais dormis quelques heures quand un messager était venu m'apprendre qu'Elena voulait aller se promener, aller cueillir des fleurs et je me devais de l'accompagner. Je la retrouvais dans la cours et après les salutations je la suivis alors qu'elle se dirigeait vers les bois. Je restais un long moment silencieux, elle avait l'habitude et ne cherchait pas forcément à combler les vides. En marchant à ces côtés ma main effleura doucement la sienne m'arrachant de petit picotement. Vous m'avez manquez Elena. je tournais la tête vers elle et lui offrit un de mes rares sourire, c'est alors que les choses s'emballèrent. Alors que je la regardais je vis un mouvement du coin de l’œil, trois hommes armés couraient vers nous. Je poussais alors Elena derrière moi et dégainait mon arme. Le combat fut acharné, il voulait me contourner pour approcher la jeune femme, et si je réussis à en tuer deux rapidement, le dernier lui se montra plus difficile à vaincre, je tentais de l'éloigner d'elle, de mettre de la distance entre le combat et la femme que j'aimais. Sa lame que je parais depuis le début réussit à me blesser, je sentis la morsure de l'acier froid me couper le flanc et le sang coula alors lentement de la plaie alors que j'enfonçais mon épée dans le ventre de l'agresseur. Je me tournais alors vers elle, le souffle court, la main sur mon flanc blessé et je tombais à genoux.

Tout changea ce jour-là, elle accourus vers moi et elle trouva le courage d'arracher le tissus autour de ma plaie, elle condamna une de ces robes en prenant le tissus pour appuyer sur la plaie, pour arrêter le saignement alors que je serrais les dents pour ne pas laisser un son échapper de mes lèvres. Je l'observais comme toujours me direz-vous pourtant alors qu'elle se tenait au dessus de moi, je sentis un besoin nouveau se faire sentir. Posant ma main sur sa joue, je la caressait doucement avec mon pouce, savourant la douceur de sa peau et réussis à sourire doucement, elle seule arrivait à me décrocher des sourire, je ne vivais que pour les moments que nous partagions tout les deux. Sans un mot, je l'attirais à moi et déposait mes lèvres sur les siennes. Ce geste n'était pas du tout convenable, je le savais, pourtant je n'avais pas réussis à résister alors que j'avais été si près de la perdre.

J'aimais ma vie, je n'aurais voulu l'échanger contre rien au monde, bien sur elle n'était pas parfaite, j'aurais voulu qu'Elena puisse devenir ma femme, qu'ensemble nous ayons une vie douce et merveilleuse, malheureusement, ce n'était pas programmer, en effet, son père un être abjecte, se souciais plus de l'argent et de son statut que du bonheur de sa propre fille. J'étais dans la bibliothèque, Elena venait de revenir de son entrevu avec son père, elle avait voulu lui parler de nous, faire en sorte qu'il accepte. « Tu te rend compte Mr Beauchamp ? Il est complètement malade c’est pas possible autrement… » Je serrais la mâchoire, mon regard se durcit et je dus faire preuve d'un contrôle énorme pour ne pas aller trouver son père ou alors pour ne pas l'enlever là tout de suite et aller faire notre vie ailleurs. Je savais pourtant que les deux solutions serait impossible. « Je ne peux pas l’épouser Duncan, et je ne veux pas non plus. Ce n’est pas avec lui que je me marier. Je m’en fiche de sa fortune ou de ses titres… » Je relevais les yeux vers elle, qui semblait si désemparée, si fragile à cet instant. Je m'approchais d'elle et la serrait dans mes bras, mes lèvres se posèrent sur son font. Je sais Elena, je le voudrais aussi. Nous n'avions jamais dépassé le stade de se tenir dans les bras, de s'embrasser parfois, nous en avions eut envie, mais Elena s'était toujours refuser de faire quoi que se soit avant le mariage et j'avais toujours respecter ça. « Je vais tout faire pour que ce mariage n’ai pas lieu, mais si jamais j’échoue je devrais fuir Duncan. Est-ce que tu voudrais bien m’apprendre à me battre ? Que je puisse survivre si jamais je quitte ce pays ? » L'idée de la voir fuir m'était douloureuse, mais toujours moins que de la voir marier et partageant la couche d'un être aussi abjecte que M. Beauchamp. Prenant son visage entre mes mains je la regardais comme si c'était la dernière fois que j'aurais l'occasion de le faire. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour que tu sois en sécurité, même si pour cela je dois te laisser partir loin de moi. Embrassant ces lèvres avec délicatesse je finis par soupiré. Et je t'apprendrais à te défendre. la serrant contre moi, j'essayais moi aussi de trouver comment faire en sortes que ce mariage n'est jamais lieu.

Un an et demi, voilà le temps qui nous avait été offert, demain, Elena serait marier à ce monstre et je perdrais alors toute raison de rester là. Enfin, ça s'était ce qui allait se passer si jamais elle restais ici, mais comme nous nous l'étions promis dans la bibliothèque nous nous étions préparer à l'éventualité que le mariage soit maintenu. Aujourd'hui, elle quittait donc la ville alors que moi je restais là près de son père et que je faisais tout pour l'empêcher de la retrouver. Nous étions devant un navire pirate, le seul qui veuille bien la prendre à son bord. Elle se tourna vers moi et malgré la tempête intérieur, je me donnait un visage impassible, nous nous étions déjà dit adieu pourtant, alors que le moment était venue, elle m'offrit un baiser doux et sensuel, mes bras s'enroulèrent autour de ces hanches l'approchant à moi pour ne jamais oublier la chaleur de son corps. « Merci pour tout Duncan. Adieu. » Elle quitta alors mes bras, se reculant et se dirigeant vers le bateau sans se retourner. Je ne dis pas un mot, mais j'étais certain que nous nous reverrions.

J'étais allongé sur le lit de ma chambre, allongé sur le ventre pour tenter d'apaiser le feu de mon dos. Notre stratagème avait bien marché, il pensait vraiment qu'Elena m'avait faussé compagnie, pourtant j'avais été puni par 15 coup de fouet pour ne pas avoir été vigilant. Pas un grand mal si  vous voulez mon avis, par rapport à ce qui serait arrivé sur elle avait épousé ce monstre. Je relevais la tête quand la porte s'ouvrit, M.Bennet entra dans la pièce, il était en colère je le sentais, sa fille lui avait fait perdre énormément et il ne la laisserait pas partir ainsi. Vous m'avez déçu et je veux vous laisser une chance de vous racheter. J'avais bien compté là dessus, je voulais être celui qui partirait à sa recherche, qui ferait durer les choses. Voilà maintenant un an que je suis sur les routes, je sais exactement où elle est, pourtant, je fais duré les choses, je passe au peigne fin toutes les régions. Pourtant aujourd'hui je n'ai plus le choix et me voilà en route vers Riveclair, vers elle.


Dernière édition par Duncan Fraser le Jeu 7 Mai - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Judd Bragolan


∆ AVENTURES : 83

MessageSujet: Re: Duncan - tout est mystère, et la clé d’un mystère est un autre mystère   Jeu 7 Mai - 11:57

Kit *^*
ReBienvenue par ici et bon courage avec cette nouvelle fiche. :06:

_________________
It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Bennet


∆ AVENTURES : 41

MessageSujet: Re: Duncan - tout est mystère, et la clé d’un mystère est un autre mystère   Jeu 7 Mai - 12:01

:04: :04: :04: :04: :04:

Re-bienvenue toi Wink Tu sais que je t'aime (mais pas assez pour retourner à Castel-Blanc)

:06: :06: :06: :06: :06: :06: :06:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Re: Duncan - tout est mystère, et la clé d’un mystère est un autre mystère   Jeu 7 Mai - 15:29

Merci beaucoup et t'inquiète Elena, il ne te demandera jamais d'y retourner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Barral Warin


∆ AVENTURES : 156

MessageSujet: Re: Duncan - tout est mystère, et la clé d’un mystère est un autre mystère   Jeu 7 Mai - 15:44

Oh que c'est beau tout ça **
J'aime beaucoup l'histoire et ce que tu as fait de ce pauvre petit mage. C'est écrit avec une belle fluidité et c'est très agréable à lire. Maintenant tu vas pouvoir rp avec tout le monde Very Happy




Tu es validé(e) !

Toutes nos Félicitations ! Ta fiche, vient d'être approuvée par le staff, tu fais donc officiellement partie de la communauté désormais. Maintenant que cette étape - un peu laborieuse - est derrière toi, tu vas pouvoir entrer dans le vif du sujet et commencer à RP. Mais avant, nous allons encore t'embêter un peu avec quelques formalités.

- Tout d'abord, penses à passer par le bottin pour faire recenser ton avatar. Ca évitera qu'une autre personne, ne s'inscrive avec ta bouille.

- Ensuite, va donc te créer ta bibliothèque, afin de garder une trace de tes RPs et de tes rencontres quelque part.

- Quand tout ça sera fait, tu vas surement vouloir RP. Si tu as du mal à trouver des partenaires ce sujet est fait pour toi.

- Pour t'intégrer plus facilement, pense à la Chatbox !

Et pour terminer, amuses toi. C'est le plus important et n'oublie pas que le staff reste à ta disposition pour toute question ou problème.

_________________
Rise a knight...
« Terre de l'ours et terre de l'aigle, tu nous a porté et bénis, terre dont l'appel berce nos nuits, nous rentreront par delà les montagnes...•• All of them. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

“ Contenu sponsorisé ”



MessageSujet: Re: Duncan - tout est mystère, et la clé d’un mystère est un autre mystère   

Revenir en haut Aller en bas
 

Duncan - tout est mystère, et la clé d’un mystère est un autre mystère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hibéria :: 
Nos héros
 :: Les héros de ce monde ! :: Héros validés
-