Partagez | 
 

 Du combat, seuls les lâches s'écartent. (Elena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Duncan Fraser


∆ AVENTURES : 19

MessageSujet: Du combat, seuls les lâches s'écartent. (Elena)   Mar 23 Fév - 16:00


Du combat, seuls les lâches s'écartent.
Elena & Duncan


J'avais reçut un message tôt dans la matinée, il venait de mon dernier contact venant des troupes du père d'Elena, s'était l'un de mes rares amis et même s'il ne connaissait pas toute l'histoire, il me soutenait dans trop poser de question. La missive était simple et claire, mon désistement était maintenant connu de celui qui était encore mon maitre il y a peu de temps, des mercenaires arrivaient et ils seraient là dans la journée. Je ne pouvais pas me permettre de laisser ces hommes approcher d'Elena car si j'avais décidé de la rejoindre, elle devait rester introuvable aux yeux de son père, j'en étais presque à avoir envie que Clarysse ordonne le départ en mer, afin de mettre le plus de distance possible entre nous et eux. Malheureusement, le départ n'était pas pour tout de suite, je n'étais pas avec eux depuis longtemps, à peine quelques jours en faite, et d'après ce que j'avais compris, l'escale avait pour but de refaire les stocks de nourriture, mais aussi pour détrousser certaines personnes. Je n'étais pas encore trop à l'aise avec cette manière de faire, mais je préférais largement ça à devoir retourner auprès du père d'Elena et puis qui sait peut être que dans le fond j'avais une âme de pirate. Pourtant,  il allait encore falloir que je me batte pour que l'on reste en sécurité. C'est la raison pour laquelle, tôt ce matin là j'avais quitté la couche que je partageais avec Elena sans un bruit et surtout j'avais sans un mot quitté le navire.

Je m'étais fondu dans la foule et m'étais diriger vers la sortie de la ville, je voulais les cueillir là où il y aurait le moins de risque de dommage collatéral. Je quittais la ville rapidement, m'arrêtant devant une maison en ruine vide, j'avais un petit rituel avant chaque combat, je devais faire le vide, faire le point et pour cela, je créais une illusion qui pourrait paraitre ridicule d'un regard extérieur, mais qui avait une grande signification pour moi, il s'agissait de la maison de mon enfance, tel que je me la rappelais, je n'y avait pas passé beaucoup de temps, mes parents m'ayant rapidement confier à un maitre mage. D'ailleurs je ne me rappelais plus les traits de mes parents, juste de notre maison. Ma tranquillité fut pourtant rapidement troublée, je n'étais pas seul, une personne s'était approché et avait sans difficulté passé mon illusion, je restais encore quelques minutes concentrés puis je laissais mon pouvoir qui n'était pas énorme s'échapper. Je fis alors face à Elena, j'avais cru la laisser tranquillement dormir, mais elle n'était plus la jeune fille de bonne famille d'avant, elle m'avait suivit sans que je ne m'en rende compte un seul instant alors qu'habituellement j'étais plutôt pour me rendre compte quand quelqu'un me prenait en filature. Je soupirais doucement avant de lui faire un tendre sourire, j'avais du mal à mesurer ma chance de me réveiller près d'elle chaque matin alors que pendant dix ans j'avais été loin d'elle. Pourtant, ce matin j'aurais tout donné pour qu'elle reste loin, je capturais ces lèvres avec douceur caressant sa joue et savourant cet instant. Je sais que l'on vient de se retrouver et que tu as peur que je m'en aille, mais tu n'aurais pas du venir ce matin. J'avais parler d'un ton doux, alors que mes mots lui reprochait sa venue, mais je ne pouvait pas faire autrement alors que maintenant elle se retrouvait en danger par ma faute. Ton père sait que je ne lui suis plus loyal, il sait que je suis ici et des mercenaires sont en route pour me trouver. Je caressais ces joues, je ne pouvais pas lui mentir, je ne pouvais pas inventer une histoire, car je savais qu'elle était forte et qu'elle pouvait encaisser la nouvelle. J'aurais voulu lui demander de partir, j'aurais voulu qu'elle comprenne et qu'elle retourne au navire. Malheureusement, le hennissement d'un cheval s'éleva au loin sur la route, j'espérais que se serait juste des marchands, mais je posais la main sur le pommeau de mon épée sans la quitter des yeux. Même si je te le demandais, tu ne rentrerais pas n'est-ce-pas ? J'eus un petit sourire en coin, j'allais devoir me faire à l'idée qu'elle savait se défendre et que nous menions maintenant nos combats à deux.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Du combat, seuls les lâches s'écartent. (Elena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Entrée Nord] Du combat, seuls les lâches s'écartent
» "Du combat, seuls les lâches s'écartent" Homère (terminé)
» Combat des Chixx!
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Un combat dans la NFL !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hibéria :: 
Riveclair
 :: Nilanvant
-